Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

Cet espace se veut un lieu de rencontres et d'échanges entre ressortissants de l'Afrique Centrale et Australe . Tout étranger connaissant ou voulant faire connaissance de cette partie de l'Afrique est le bienvenu. Nous y aborderons des sujets culturels en français, portugais, ou en lingala, selon les interlocuteurs . Notre devise:réduire la distance qui nous sépare du continent, par l'entretien de la mémoire collective, en recourant à notre musique dans toute sa diversité

older | 1 | .... | 32 | 33 | (Page 34) | 35 | 36 | .... | 56 | newer

    0 0
  • 08/07/17--01:10: Le maître et l’élève.
  • Le maître et l’élève.

    Dans l’arène  musicale congolaise, il y a des pionniers, des grands, des maîtres  et des élèves. Grand Kallé fut un grand et un maître pour bon nombre  des musiciens, bien que certains l’ont  même dépassé.

    Au temps de sa gloire,  chanter à côté de Tabu Ley  était considéré  comme un privilège  qui n’était pas  accordé à n’importe  quel chanteur . Seigneur Ley  c’était  l’école, l’université. Chanter à ses côtés c’était une reconnaissance  universelle par les mélomanes. Djengaka  Éspérant  lorsqu’il  avait quitté VIVA  LA  MUSICA, pour la première fois avait  dit  que : « Papa Wemba me craignait et me combattait  parce que j’étais vedette avant lui » . J’ai été le premier à chanter avec Tabu  Ley. C’est pour vous dire  combien évoluer  à  ses cotés était rêvé par la plupart  des jeunes  musiciens qui voulaient se faire un nom.

    Si Tabu Ley n’avait  pas existé artistiquement, Pépé Ndombe non plus  n’allait  pas existé comme musicien. Toute sa  carrière, l’élève Ndombe l’a faite en rêvant à son maître  Tabu Ley. Le surnom de Pépé, c’est vieux Roch qui le lui a collé.

    -Son test pour être  engagé dans l’African Fiesta National, l’élève épate  le maître en chantant une des ses compositions en l’occurrence  << Michelline >>

    - Le maître  chante souvent en solo ; ses premières compositions, l’élève les chantera seul : Longo, Mwasi ya Congo , Estime et l’amour . Alors que le maître veut  hisser l’élève  sur le même piédestal  que lui , en composant  << Ki makango  to libala >>, une chanson  où les deux chanteurs s’échangent des solos vocaux mémorables pendant le refrain ; l’élève  se voit déjà  plus grand que le maître. Alors non content  d’être  toujours à l’ombre  du maître , l’élève se rebelle et va monter son propre  groupe. Mais là aussi  il ne fera que  copier son illustre ainé.

    -le nom de l’orchestre : il change  le < s > en < z > et ajoute un  < m > à la fin pour donner  Afrizam. Ayant à sa disposition  un groupe qu’il pouvait  manipuler  à sa guise, l’élève  croit  qu’il  a égalé le maître. Aussi, il va faire un cheminement  symétrique  au maître.

    -Tabu Ley  avait chanté son soliste  le grand Vangu  Guvano  dans <<Mwana ya Vangu>  suite à son accident  de motocyclette, l’élève fera de même  dans son  nouvel  orchestre  , il composera <Mbumba  bika>  pour  encourager son soliste  Mbumba  Attel  à reprendre  la guitare solo après que ce dernier eût ingurgiter de l’acide sulfurique.

    -Tabu Ley  compose  <Leki ya Mongali tosuki wapi >, l’élève réplique  par < Sambi noko ya libala> -Tabu Ley avait chanté <Ana Mokoy i et L al’aby > dans sa langue maternelle , Pépé Ndombe fera la même chose  et ira même  jusqu’à donner à son dançing le nom de <Lal’aby>.

    -Tabu Ley  a composé avec  Sam Mangwana un duo de rêve  jamais égalé, Paul Ndombe fera  la même chose  en suppliant  le moraliste  de venir  l’aider  dans un Afrizam  chancelant  qui ne vivra que l’espace d’un matin malgré, le nombre  impressionnant  des bons musiciens que l’orchestre  compter. Le maître avait chanté  < Nakweyi carreau  > de Loway  Empompo , l’élève  en fera une parodie  sans  panache  avec son Afrizam .

    -A un moment , Tabu Ley se produisait  à la télé avec un nombre réduit  des musiciens, Ndombe  en fera de même

    -En colère, Tabu Ley  s’était  une fois battu  avec René Moreno. Ne vous en faites pas  l’élève fera de même  avec  Dino Vangu en lui  cassant une dent.

    Les  comparaisons sont légion mais  je m’arrête là.  N’allez pas dire  que je ne  reconnais  pas le talent  de Ndombe Opetun qui  en langue  Yanzi veut  dire  un éternel insatisfait  qui refuse de  relever  le défi . Mais avec  toutes les potentialités  qu’il avait eut , il pouvait  comme  Beethoven, remplaçant  Mozart ,prétendre à beaucoup plus  d’honneurs. Nenni.

    Une fois  Mangwana  parti , l’ orchestre  a commencé à  dégringoler, malgré  un changement  de nom en < Makina Loka >. Quand le bateau a fini par sombrer ; sabordé  par son appétit insatiable, l’élève a été longtemps indécis. Retourner chez le maître  et  continuer  de jouer le second  rôle  ou aller faire du surplus dans l’OK JAZZ  où son caractère  exécrable et belliqueux à fini par faire fuir Madilu ,Youlou , Ntesa  et Mangwana.

    Alors n’en déplaise  à vieux  Faugus, l’élève n’a pas  démystifié le maître. Il ne lui arrive même pas à la cheville.

    Gyola Kisoka Gyola Nan Kongo, le grand maestro.                                                     


    0 0

    Les éléments de Bundu dia Kongo concrétisent la menace de Ne Muanda nsemi !

     

    Références : http://www.rfi.fr/afrique/20170807-rdc-attaque-cours-prison-makala-kinshasa

                          http://www.radiookapi.net/2017/08/07/actualite/securite/rdc-15-morts-dans-les-violences-kinshasa-et-au-kongo-central-police

     

    15 morts et plusieurs blessés, tel est le bilan des affrontements qui ont opposé ce lundi 07 Août 2017 les manifestants de Bundu dia Kongo aux forces de l’ordre à Kinshasa et dans le Bas-Congo, rapporte Radio Okapi, dans une de ses dépêches ci-haut référenciées.

     

    Annoncées il y a un mois par Ne Muanda Nsemi, les manifestations de ce 07 Août 2017 dont l’objectif est de mettre fin au pouvoir de Joseph Kabila étaient prévisibles, bien que minimisées par une certaine opposition.

     

    En réalisant sa promesse, l’insurrection prônée par Ne Muanda Nsemi vient de prendre de l’ampleur et risque de fédérer la majorité des congolais acquise au changement. Vu la situation économique et sécuritaire déplorable en RDC, la Communauté internationale sera contrainte d’envisager dans la précipitation une solution qui sera défavorable à Joseph Kabila, à l’instar de ce qui s’était passé en 1959.

     

    Quant au Rassemblement de l’opposition, sa passivité et sa propension à dialoguer avec Joseph Kabila, dans le but de se positionner comme la 1ère force politique, risque de l’écarter de la course au pouvoir, au profit de la coalition des forces politiques plus radicales, comme Bundu dia Kongo, associées aux leaders tels que Diomi, Muyambu et Djongo, jugés par l'opinion plus intransigeants à l'égard du régime Kabila.

     

    Messager


    0 0

    Traduction des chansons de la musique congolaise

    PAPA WEMBA

    Notre ami Blondé d’Abidjan a obtenu de Messager la traduction de certaines chansons d’anthologie qui ont marqué l’histoire de la musique congolaise moderne. Grâce notre frère ivoirien, plusieurs autres profiteront de cette faveur qu’offre le site à ses nombreux lecteurs. D’emblée Mbokamosika par la plume de son fondateur s’est mis à la tâche pour permettre aux mbokatiers non lingalaphones de saisir la portée du message véhiculé dans les chansons congolaises. Tâche louable pour ne pas dire nécessaire mieux indispensable. Une chose est sûre, faire passer un texte d’une langue à une autre n’est pas facile.  

     

    La traduction des chansons composées en lingala classique ne posera aucun problème. Au contraire, elle étalera la poésie qui a toujours marqué cette langue. Par contre, la tâche s’annonce ardue pour celles écrites dans le lingala non conventionnel. Car les artistes grâce à leur talent ne cessent de créer, d’innover et de chercher au plus profond de leur âme de créateurs les essences nécessaires pour polir leurs œuvres musicales. Dans Bikunda, chanson sortie en 1954 chez Loningisa, Ebengo Dewayon y fait l’apologie du chanvre en des termes de l’hindoubill (twabiska, indien).  Elle est tellement truffée des mots qui n’existent qu’elle paraît pour la majorité des mélomanes comme une chanson pratiquement incompréhensible. Quel message, l’artiste avait-il voulu faire passer à travers cette belle mélodie ? C’est le cas par excellence d’une œuvre musicale intraduisible.  http://www.mbokamosika.com/article-franco-edo-nganga-deux-vieux-complices-74210053.html

     

    Dans nos langues existent  des locutions qu’on ne saurait traduire. La seule idée de la transcrire dans une autre langue leur fait perdre leur explication première et de ce fait les dépouillent directement de leur sens initial. Comment dire dans une langue autre que le lingala les expressions métaphoriques comme « Ngai makila eyina nzoto, nakufa na ngai kala, nazela se kopola » (Rochereau) ou encore « Bayuma balei batondi, balingi nde bakamata Fiesta mobobe » (Kwamy). Ce ne sont pas des cas isolés car les exemples sont légions.

     

    Il y a peu, dans le cadre d’un travail de recherche sur le lingala, Claude Kangudie et moi, avions eu un échange nourri à propos de la chanson Tanga dangwa de Vadio Mambenga. Que veut dire ce titre ? Nous nous sommes posé beaucoup de questions. Car si kodangwer est un verbe familier issu de l’hindoubill, l’existence du terme dangwa par contre n’est pas certaine. Il serait peut-être sorti de l’imagination de l’artiste lui-même. Claude finit par conclure que Mambenga avait sûrement poussé son inspiration très loin pour en arriver là. Les artistes avec leur talent arrivent à inventer des mots nouveaux, des expressions et des terminologies nouvelles. Les termes qui font mouche s’implantent dans le langage populaire kinois en nourrissant son vocabulaire et son orthographe.

     

    Pour revenir aux compositions difficilement traduisibles, présentons le texte de la chanson Kaokokokorobo de Papa Wemba. L’exercice s’avère compliqué mais cela vaut la chandelle.

     

     

    Kaokokokorobo pesa biso nguya
    Tobare bazembe zembe ná bantusa esprit
    Toregner lokola yo na likolo
    Biso bayanke na se
    Amen
    Amen

     

    Je suis mandiken
    Tu es mandiken
    Elle est mandiken
    Nous sommes mandiken
    Vous êtes mandiken
    Ils sont mandiken

     

    Babukaki ligale eh eh ya Kaludji na Yacom
    Baplan il fallait natelema nango na ndule wana
    Mbila amira palais
    Masta batindika ye
    Petite abendana
    Wuta azwa lupemba
    Azwa kiboba
    Ba Tshatshe, ba Miyake, ba Yamaoto
    Influence ya coup d’œil

     

    Mbele nakoma na ba plan trop ngai Furume
    Moto bamwela, kabama mbila mbila, wakafwa
    Na ndenge ya kolo te
    Mbololo Ngonda, Depasco Ndinga, le gentlemen eh

     

    Petite alobi na ngai nayebi movema te
    Ngai naleli
    Eldo tchedido
    Errare humanum est
    Likambo bakotisaki ye po alandela
    Na sima mawa trop
    Mwana kutu ebimaki eh
    Carte sur table
    O négocier
    Showbiz simba monde
    Vivra verra

     

    Je suis mandiken
    Tu es mandiken
    Elle est mandiken
    Nous sommes mandiken
    Vous êtes mandiken
    Ils sont mandiken

     

    Keba lubwaku ebebisaka moto yaya
    Um pona lokotro
    Tolobaki moto ayeba te
    Awele Mpifu
    Se po na Ferrari eh, na caviar
    Contrat osiniaki pona liwa

     

    Mbula kama ah po bandima ngai na bana Firenze
    Kozala toujours na top, pona nkoma ah
    Likambo ezalaki nzoka pona miso ya Petit
    Mwana Comores
    Likambo ezalaki nzoka pona taille ya Ma Roza
    Mère frenchen
    Na ndenge nango
    Wolo ebonga na kingo
    Mère abonga na père

     

    Ekomaki biso na mboka Nipone, Rontao pamba pa
    Ekomaki biso na mboka Nazi, Porshe, Benzula mbula
    Kinshasa bashege ba Romain
    Mikili ba Zulu ba New Jack
    Kaoko ko ko korobo
    Tekisa Peli Lita
    Les ont dit font doubler mabe
    Kamojo na kingo ebende

     

    Ye ye ye ye ye ye ye ye ye oo
    Shege, chance eloko pamba
    Kao koko korobo

     

    Alube Lumbila

    Ligorodo ata kovimba akoka na monene ya nzoko te
    Mawachi, Mawachi Matore

    Bakanga bakanga bacracas balemba dis

    Mais…..                                                            

    Lelo lelo ekomi lobi
    Lobi lobi ekomi lobi kuna
    Match eza te
    Y a pas match

    Via la Musica

     

    Muzingi mbila
    Za za za za za za za ee
    Tula mwisi

     

    Samuel Malonga

     


    0 0

    TRADUCTION DE « NA CONGO, NAZALI RÉFUGIÉ TE »,  DE L’OK-JAZZ, PAR  MESSAGER

     Na Congo, nazali réfugié te », par Franco et l’OK-Jazz

    Contexte historique.

     

    Cette chanson a été réalisée par Franco en 1962 ou ‘63, une période caractérisée par les sécessions Katangaises et du Sud-Kasaï. Suite à ces sécessions, de nombreux non-originaires du Katanga  avaient été chassés de cette province, devenant ainsi des « réfugiés » dans leur propre pays. Ils furent acheminés à bord des avions de l’ONU dans leurs provinces d’origine, et à Kinshasa.

    Pour stigmatiser ce traitement à l’égard de ces malheureux congolais obligés par les  circonstances de l’époque à quitter leurs lieux de résidence, Franco avait composé cette chanson afin de conscientiser ses compatriotes.

     

    Messager

    Lobi kuna yobengaki ngai

    Ofingaki ngai

    Olobi na ngai eh

    Ngai réfugié, nayokakii

     

    Lakisa ngai nzoto ya réfugié

    Mpo nasomba Astral

    Bongo  napakola

    Nalongwa réfugié

    Oh oh mwana oyo mawa !  2X

     

    SOLO

     

    Lobi kuna yobengaki ngai

    Ofingaki ngai

    Olobi na ngai

    Ngai Réfugié

    Nayokaki

     

    Lakisa ngai nzoto ya réfugié

    Bongo napakola

    Nalongwa réfugié

    Oh oh mwana oyo mawa

     

    REFRAIN

     

    Yokofinga ngai réfugié

    Talaka nzoto  ya ngai na yo ekokani

     

    Ozali na Congo ngai na Congo

    Eloko nini okofinga ngai réfugié   2X

     

    Yeye  yeye  yeyeye

    Yeye  yeye  yeyeye

    Yeye  yeye  yeyeye

    Yeye  yeye   yeyeye

     

    Yokofinga ngai réfugié

    Talaka nzoto ya ngai na yo ekokani

     

    Ozali na Congo ngai na Congo

    Eloko nini okofinga ngai réfugié  2X

    Traduction de « Na Congo, nazali réfugié te » « Au Congo, je ne suis pas réfugié », , de Franco et l’OK-Jazz

    Par Messager

     

    Avant-hier, vous m’avez qualifié

    Vous m’avez insulté

    Vous m’avez invectivé

    Que j’étais réfugié

    J’ai entendu

     

    Montrez-moi la peau du réfugié

    Afin  que j'achete Astral

    Pour me savonner et me métamorphoser

    Oh, mon pauvre compatriote  2X

     

    SOLO

     

    Avant-hier, vous m’avez qualifié

    Vous m’avez insulté

    Vous m’avez invectivé

    Que j’étais réfugié

    J’ai entendu

     

    Montrez-moi la peau du réfugié

    Afin que j'achete Astral

    Pour me savonner et me métamorphoser

    Oh,mon pauvre compatriote.

     

    REFRAIN

     

    Vous m’insultez réfugié

    Sachez que mon teint et le vôtre sont identiques

    Vous vivez au Congo, moi au Congo

    Pourquoi m’insultez-vous réfugié ?

     

    Animation :

    Yeye yeye Yeyeye

    Yeye Yeye Yeyeye

    Yeye Yeye Yeyeye

    Yeye Yeye Yeyeye

     

    Vous m’insultez réfugié

    Sachez que mon teint  et le vôtre sont identiques

    Vous vivez au Congo, moi au Congo

    Pourquoi m’insultez-vous réfugié ? 2X

     


    0 0

    Considérations préliminaires sur la traduction du texte d’une chanson : ambigüité et noms propres (Cas de la chanson Léa)

     

    Je voudrais ajouter quelque chose aux réflexions sur le choix que l’on fera des chansons lingala à traduire en français. Outre les difficultés posées par l’hindoubill et les incantations ésotériques des chansons comme Kaokokokorobo de Papa Wemba que Samuel Malonga nous fait écouter, même demeurant dans la langue courante, on peut citer trois considérations : la connaissance incomplète de la langue de départ, les ambigüités et les noms propres.

     

    1. Langue de départ

    Quand on a une connaissance incomplète de la langue de départ, dans ce cas le lingala, on va nécessairement recourir à la traduction littérale d’une expression comme « kosimba lokasa » (toucher la feuille). Je ne sais ce que cette expression signifie. Le niveau de compétence idiomatique, même chez les gens qui connaissent mieux une langue, peut être un facteur de limitation. Je crois que l’expression « kolapa tseleka » signifie « jurer », mais je ne vois ce que le juron vient faire dans le contexte de la chanson « Léa » de Jeannot Bombenga. J’aurai donc besoin d’une correction.

     

    1. Ambigüité

    Quand j’ai des difficultés à rendre des expressions comme « mwan’a moto », « mwan’a bato », etc., d’abord je me dis qu’elles sont tout simplement intraduisibles. Mais, je me rends compte que j’aurais plus de ressources si je comprenais sans ambigüité s’il s’agit d’un vocatif ou d’une apposée. Par exemple :

     

    Nakosala manso mpo ondima ngai mwan’a moto (Je ferai tout pour que tu m’acceptes, mwan’a moto)

     

    Ici, je ne sais pas si mwan’a moto est un vocatif, c’est-à-dire, se référant à la personne à qui l’on parle, ou si l’expression est en apposition avec la personne qui parle. Dans le deuxième cas, j’aurais dit « fils de l’homme », qui est une expression qui existe, bien qu’elle frôle le blasphème, ayant été très utilisée par Jésus de Nazareth en apposition avec lui-même. Puisque l’ambigüité est là, je dois traduire l’expression littéralement par « enfant d’une personne » ou « enfant des gens », qui n’existe pas dans la langue d’arrivée, c'est-à-dire le français. La preuve de ce que je viens de dire, c’est que mwan’a mboka est aussi une expression presqu’intraduisible, mais puisqu’il n’y a pas d’ambigüité (c’est un vocatif), je la rends par « enfant du pays » ou « fille du pays », et j’ai l’impression que c’est déjà plus acceptable.

     

    1. Noms propres

    Beaucoup de chansons ne seront pas traduites parce qu’on n’est pas sûr des noms propres qu’on y cite. Par exemple, vous vous rappelez la réaction même des connaisseurs comme Mwenze quand M. Mukendi nous a dit que le gars qui a envoyé ses compliments à partir de Bouaké s’appelait Didier Boni ? Ces quatre syllabes nous empêcheraient d’essayer de traduire la chanson Nakeyi Abidjan, puisqu’on n’était même pas toujours sûr qu’il s’agisse d’un prénom et nom. Si c’était Didier Drogba, on aurait la vie facile. Mais Didier Boni n’est pas un footballeur de renommée internationale et ne nous facilite pas la tâche.

     

    PEDRO

    1. Traduction de Léa (Jeannot Bombenga)

     

    Aa a Lea                                              (Aa a Léa)

    Soki omonisi bolingo                        (Si tu manifestes l’amour)

    Nakosala manso po ondima ngai   (Je ferai tout pour que tu m’acceptes)

    Mwan’a moto                                    (« Enfant des gens »)

     

    Nakolela butu na moyi oo               (Je pleure nuit et jour)

    Nakokufa o Lea na nga                    (Je mourrai, ma chère Léa)

     

    Soki oboyi ngai                                 (Si tu me refuses)

    Nakosimba lokasa                            (Je vais « toucher la feuille »)

    To natika mokili oyo ya se              (Ou alors je quitterai cette terre ici-bas)

    A Lea, a Nzambe                               (A Léa, Ah! Mon Dieu!)

     

    Refrain:

     

    Lea na ngai                                        (Ma chère Léa)

    Obanzaka ngai mwan’a moto        (Pense à moi « enfant des gens »)

    Najali komona pasi e a Lea             (Je suis en train de souffrir, ah Léa)

     

    Lea Bibi                                               (Léa, femme bien-aimée)

    Manso makoya makoleka               (Tout ce qu’il adviendra va passer)

    Ejali bitumbu bya Nzambe              (Ce sont des punitions divines)

    Bikosila                                               (Elles finiront par s’en aller)

     

    Mwan’a mboka                                 (Enfant du pays)

    Sala makoki mpo tozala                   (Fais le nécessaire pour qu’on soit ensemble)

    Olapi tseleka ma belle                      (Tu as juré, ma belle)

    A Lea                                                    (Ah Léa)


    0 0

     

    Traduction de « MUKALA », une œuvre de Rochereau, par Messager

     

     

     

    Contexte historique et sociologique de la chanson Mukala

     

    La chanson « Mukala » a été composée par Rochereau au milieu des années ’60, au sein de l’African-Fiesta.

    Elle fut dédiée à « Mukala » un confident et supporteur N° 1 de Rochereau tant dans l’African-Fiesta que dans l’African-Fiesta national.

    Suite au succès enregistré par cette œuvre , « MUKALA », pourtant un nom propre et un adjectif signifiant le cadet d’une famille a pris dès lors une connotation péjorative au Congo voulant dire tout  « intermédiaire » ou «  facilitateur » entre les concubins.

    Il suffit d’écouter la chanson pour comprendre le rôle de Mukala auprès de Tabou Ley Rochereau.

     

    Messager

     

    Traduction de « MUKALA », de Rochereau et l’African-Fiesta, par Messager

     

    Makambo nionso yebisa Mukala               Tous vos messages, confie-les à Mukala

    Ngai nayeyi na bar oyo                                Dans ce bar

    Na mbanda na yo oh                                   Je suis en compagnie de ton  rival 

     

    Soki ayeyi oh                                                    S’il arrive.                                                               

    Ngai nakopesa ye                                          Je lui communiquerai                                                   

    Adresse ya yaya na ngai                              L’adresse de ma grande sœur                    

     

    Soki souvenir, photo Gentil                           En guise des souvenirs

    Ye azali na ba photo                                      Photo gentil a mes photos

    Ya elongi na ngai ah

     

    Soki pe kombo na ngai                                 Quant à mon identité

    Ye akopesa yo                                                 Il te la révélera

    Po te ayebi ngai   ah                                      Car il me connaît

     

    Paroles : Mukala, gouvernement, tia ye miso. Ah, benga Ndjoko Patrice akanga ye photo

     Paroles : Mukala, gouvernement, veille sur elle. Ah, demande à Ndjoko Patrice de la photographier.

     

    Makambo nioso yebisa Mukala                 Tous vos messages, confie-les à Mukala

    Ngai nayeyi na bar oyo                                Dans ce bar,

    Na mbanda na yo oh                                  Je suis en compagnie de ton rival

     

    Soki ayeyi oh                                                    S’il arrive

    Ngai nakopesa ye                                          Je lui communiquerai

    Adresse ya yaya na ngai                              L’adresse de ma grande sœur

     

    Soki souvenir, photo Gentil                           En guise des souvenirs

    Ye azali na ba photo                                      Photo gentil a mes photos

    Ya elongi na ngai

     

    Soki pe kombo na ngai                                 Quant à mon identité

    Ye akopesa yo                                                 Il te la révélera

    Po te ayebi ngai                                              Car il me connaît

     

    Refrain                                                                 Refrain

     

    Ah dit Tabou ya bolingo                                Ah, Tabou mon amour

    Motema na ngai pasi                                     Mon cœur me fait mal

    Lokola namiboma                                           À mourir

     

    Ah mobali na ngai bandeko                        Ah, mes chères copines 

    Butu ya lelo ah                                               Mon mari dormira ce soir                                   

    Akolala akokanisa                                        Avec des soucis

     

    Ah Mukala yela ngai mayi                           Ah, Mukala apporte- moi de l’eau

    Motema na ngai moto                                   Mon cœur brûle

    Lokola namiboma                                           À mourir

     

    Solo                                                                      SOLO

     

    Ah ah dit Tabou ya bolingo                          Ah, Tabou mon amour

    Motema na ngai pasi                                     Mon cœur me fait mal

    Lokola na miboma                                          À mourir

     

    Ah ah mobali na ngai bandeko                  Ah, mes chères copines

    Butu ya lelo ah                                               Mon mari dormira ce soir   

    Akolala akokanisa                                        Avec des soucis

     

    Ah ah Mukala yela ngai mayi                     Ah, Mukala apporte-moi de l’eau

    Motema na ngai moto                                   Mon coeur brûle

    Lokola namiboma                                           À mourir

     


    0 0

    Traduction de "Elili ya sanza", des Bantous , par PEDRO

     

    1             Lelo nabimisa

                   Po te nasinakomi n’esika yango

     

                   Motema mwa ngai moto-moto

                   Butu moyi nzela nyonso se namitunaka

     

    5             Ndoto nalala te se namonaka

                    Elili na ye na kasi ya sanza

     

                    Mama nakomi mongamba ya makanisi

                    Kasi pokwa ya lelo sanza ebimi

                    Tala suk’a likambo na tongo nalamuka

    10           Makila mapanzani suki eningani

                    Ekamwisi ngai e toye nde kokutana

                    Pe tolingani

     

    Paroles:  Elili ya sanza ebimaka se na tango. Ebangisaka.

    Oyoki e?

     

    Refrain:

                    Moto akokanaka Nzambe akosukisaka

                    Lelo naye kolinga kitoko ya sanza

     

    15           Riamana, linga ngai e mama tolingana

                    Tango tokutanaki

                    Témoin mopepe ya Nzambe

     

                     Na mokili baloba salela moninga oyo yo okolingaka

                     Basalela yo

     

    L’ombre de la lune

     

    1             Laissez-moi vous dévoiler ce secret

                   Puisque je suis déjà arrivé où je voulais atteindre

     

                   Mon cœur toujours enflammé

                   Nuit et jour, où que je sois, je ne me posais que d’interminables questions

     

    5             Je ne pouvais pas m’endormir sans que le rêve ne soit

                    Le spectacle de son image au cœur de la lune

     

                    Mama, je suis devenu l’esclave de mes pensées

                    Mais, ce soir la lune est apparue

                    Quel aboutissement dramatique ! Au matin, quand je me réveille

     

    10           Le sang s’est diffusé et les cheveux ont bougé

                    Ça m’a beaucoup étonné : on s’est rencontré

                    Et c’est le commencement de notre relation

     

    Paroles :              L’ombre de la lune est plutôt saisonnière. Elle est effrayante.

                                   Tu as entendu cela ?

     

    Refrain :

                    L’homme propose et Dieu dispose

                    Aujourd’hui j’ai la chance d’aimer la beauté de la lune

     

    15            Riamana, aime-moi pour qu’on s’aime

                    Quand nous nous sommes rencontrés

                     Le seul témoin fut le vent que Dieu fait souffler

     

                    Il y a un adage qui dit : « sois au service de la personne que tu aimes

                    Pour qu’on se mette également à ton service »


    0 0

    Liste des chansons à traduire envoyées par Blondé

    Bonjour chers amis mbokatiers,

    J’ai choisi l’option « in box » en répondant à votre invite de vous faire des proposition de chansons que j’aimerais que vous traduisiez, parce que je veux vous donner une petite explication qui peut vous aider à la priorité au choix que vous aurez à faire.

     

    A/ Il y a des chansons que je cherchais depuis et certaines que j’ai découvertes sur le blog, œuvres qui m’impressionnent. Je peux citer :

    • Ah Congo – African Fiesta
    • Congo Léo – African Fiesta
    • Mama ya mufanga – African Jazz
    • Osali e gombe – African Jazz
    • Sentiment poto poto – O.K. Jazz
    • Indépendance économique – African Jazz
    • Congo Centrafique – African Jazz
    • Bayembeli Kabila – Franco  

     

    B/ Des chansons que je frédonne, qui m’ont marquées depuis des années :

     

    ROCHEREAU – TABU LEY

    •  Minge rumba fiesta
    • Bougie ya motéma
    • Connaissance (koyebana)
    • mokolo nakokufa
    • Nzalé
    • Mongali

     

    OK JAZZ – FRANCO

    • La vérité de Bulundué (cette chanson est au verso du 45t de Kathérine)
    • Course au pouvoir
    • Faute ya commerçant
    • La vérité de Franco
    • Masumbuku
    • Ok Jazz elombe ngangaté
    • Ebalé ya Zaïre (interprètée aussi par Super Boboto)

     

    BELLA BELLA

    • Longola ngai soni
    • Mwana yoka toli
    • Ndele okozonga

    ORCHESTRE VEVE

    • Nakomitunaka
    • Ndona
    • Nkotela

     

    AUTRES

    • Cielito waila – Los Angel
    • Journal dipanda – Négro Band
    • Odeyo – Les Stukas

     

    C/  Concernant les chansons populaires qui ont fait danser le monde (surtout chez moi en Côte d’Ivoire), il y en a tellement que je jette comme çà dans l’eau ce qui me vient en tête.

     

    Kathérine  – Franco

    Nzeza  – bansomi Lay Lay

    Taty  – Bella Bella

    Ngalula Marthe – Elégance Jazz

    Kimpungu mpungu – Continental

    Masumu – Kiam

    Etat de santé – Kili Kili

    Makambo mibalé – Bantous de la capitale

    Toko senga na nzambé – les Grands Maquisards

    Lemba lemba - Lipua Lipua

    Massamba – Lipua Lipua

    Mbuta – Lipua Lipua

    Nikibué – Lipua Lipua

    Lola muana – Orch. Macchi

     

    Quand on prend le Rock-A-Mambo

    • Bakoulé bidame
    • Brigitte
    • Kumayé
    • Iyélé
    • Sérénade sentimentale
    • Taxi ajavon.

     

    Il faut préciser que depuis les années 60 jusqu’aux années 80, ici on ne dansait que du Bella Bella, Kiam, Lipua Lipua, Sososliso Shama Shama, essentiellement du congolais. Voyez donc ce que je veux dire.

    A bientôt.

     

    Blondé


    0 0
  • 08/11/17--16:09: Des photos pour l’histoire
  • Des photos pour l’histoire

    Le hasard existe et parfois il sait arranger les choses. L’histoire, elle,  fixe pour l’éternité, les événements majeurs de la vie. Un jour de mars 1962, quelque part au Maroc, non loin de la frontière algérienne, des dirigeants des mouvements de libération sont invités à Oujda. Ils sont venus d’Afrique lusophone et d’Afrique du Sud en proie à la colonisation portugaise et à l’apartheid.  Sur une  ferme qui sert de quartier général au FLN en terre marocaine, plusieurs nationalistes-révolutionnaires  d’Afrique noire sont tentés par l’expérience algérienne dont ils veulent se nourrir. Le Front de libération national est en guerre totale avec la France pour libérer  l’Algérie du joug colonial.

     

    Sur les photos prises par le service photographique et cinématographique du FLN-ALN, le hasard a fait que plusieurs chefs d’État en puissance y soient présents. On y trouve les futurs présidents suivants :

    • Ahmed Ben Bella, président d’Algérie de 1963-1965
    • Houari Boumediene, président d’Algérie de 1965 à 1978
    • Agostinho Neto, président d’Angola de 1975 à 1979
    • Samora Machel, président du Mozambique de 1975 à 1986
    • Rabah Bitat, président  interimaire d’Algérie de fin 1978 à février 1979
    • Mohamed Boudiaf, président d’Algérie de janvier à juin 1992
    • Nelson Mandela, président d’Afrique du Sud de 1994 à 1999

     

    Ils seraient devenus aussi présidents s’ils n’avaient pas été assassinés par le colonisateur portugais.

    • Edouardo Mondlane, président du Frelimo, assassiné en 1969
    • Amilcar Cabral, président du PAIGC, assassiné en 1973

     

    Notons que Nelson Mandela a fait le voyage d’Oujda avec un passeport éthiopien sous la fausse identité de David Motsamayi.

     

    Samuel Malonga

     


    0 0

    Traduction de "Nkotela", de Kinzunga Ricos, et Lipua-Lipua, par PEDRO

    Cette chanson figure sur la liste envoyée par Blondé

     

    Kinzunga Ricos, auteur de la chanson Nkotela

    Première partie:

    1             Nkotela papa naye kotuna

                   Manso nayoki nakokamwa

                   Yebisa ngai po nayeba ee

                   Soki yasolo namikebisa

     

    5             Na motema na nga nabomba na bosembo

                   Bolingo napesa yo nakobatela

                   Nakokamwa lelo ndenge obaluki

                   Omibungami na malob’a Kisasa

     

                    Ngai pe nalinga yo mingi

    10            Tika kosangisa bolingo ya nga na ye

                    Yebisa ngai soki nalongola mabanzo nakoki te

                    Motema na nga pasi

     

                   Bolingo papa opesa biso mibale

                   Okoya kobomisa ngai pamba

     

    15           Nalingi yo nalembi komona pasi

                    Nazali pe mwan’a moto lokola

     

                    Nalingi yo nalembi komona pasi

                    Nazali pe mwan’a moto lokola

     

     

    Paroles: Nkotela akamati décision; alobi aboya ngai, Dialungila, Lingo, ooo

     

                     Nalingi yo nalembi komona pasi

                     Nazali pe mwan’a moto lokola

     

                     Nalingi yo nalembi komona pasi

                     Nazali pe mwan’a moto lokola

     

    Deuxième partie:

    17           Nkotela akamati mokano alobi te aboyi nga

                   Semeki Mondo salisa nga mpo azongela ngai, nana

                   Nakosala nini lokola apembenisé nga

                   Tika lelo amema ngambo

     

                   Nkotela akamati mokano alobi te aboyi nga

                   Semeki Mondo salisa nga mpo azongela ngai, nana

                   Nakosala nini lokola apembenisé nga

                   Tika lelo amema ngambo

                   Nakosala nini lokola apembenisé ngai

                   Tika lelo amema ngambo

     

     

    Animations:

                E lwiza lutala

                E lwiza lutala

     

     TRADUCTION DE "NKOTELA, PAR PEDRO

     

    Première partie:

    1-2          Nkotela, mon chéri, je viens vérifier auprès de toi tout ce que j’ai           entendu     dire et qui m’étonne

                 3-4         Confirme si c’est vrai pour que je prenne mes dispositions

     

                 5-6         Dans mon cœur j’ai gardé en toute droiture l’amour que je t’ai donné et dont j’ai bien pris soin

    7-8          Ça m’étonne maintenant que tu aies tant changé et que tu te sois laissé fourvoyer par les on-dit de Kinshasa

     

                9-10       Moi, je t’ai toujours manifesté tant d’amour

    Ne fais donc pas d’amalgame entre mon amour et le sien

               11-12     Dis-moi s’il me faut effacer les pensées ; je n’en peux plus et ça me fait mal au cœur

     

               13-14     Le fait que tu donnes l’amour à nous deux

    Va surement causer ma mort

     

               15           Je t’aime et j’en ai assez de souffrir

               16           Je suis enfant de mes parents, tout comme n’importe quelle autre personne

     

    Paroles: Nkotela a pris la décision; il dit qu’il va me laisser, moi Dialungila.

     

    (Reprise de vers 15 et 16)

     

    Deuxième partie:

             17           Nkotela a pris la décision de m’abandonner

             18           Beau-frère Mondo, viens à mon secours pour qu’il change d’avis

             19           Que ferai-je, maintenant qu’il m’a mise sur la touche

             20           Qu’il ait des problèmes avec la justice

     

    (Reprise de vers 17 à 20)

     

    (Reprise de vers 19 et 20)

     

    Animations (en kikongo):

    Venez voir

    Venez voir


    0 0

     

    Traduction de “Christina”, de Rochereau , par PEDRO

     

    Christina

     

    1             Christina

                   Nakosenga na yo obosana ngai

                   Nasali nyonso ekoki mpo kosangana na mariage

     

                   Christina aaa

    5             Kanisa moke nyonso yo olobi na ngai

                   Olobi naluka kisi e

                   Po nazwa mbongo pe tobalana

     

                   Nga nakokoka te ya solo Chistina

                   La vie oyo ya nga ya bomwana

     

    10           Nalingi yo yasolo Christine

                   Nakamati décision na mayi na miso

                   Nakosala mikolo po na bosana yo

                   Mwasi na ngai yaliboso awa na mokili

     

    Refrain:

     

                   Awa nalobi nyonso

    15           Nzoto ekoningana lokola na mpiyo

     

                   Monoko elobi kasi

                   Motema ekokanisa kaka na chérie e

     

                   Monoko edécidé kasi

                   Motema ekokanisa kaka na chérie e

     

    20           Christina changez motema

                   Mpo te tolingana kaka na bopauvre na biso

     

                   Tango ezali naino

                   Vanda moke okanisa ndenge tolingani e

     

    Traduction, par PEDRO

     

    1             Christina

                   Je vais te demander de m’oublier

                   J’ai fait tout ce qu’il faut pour qu’on s’unisse en mariage

     

                   Christina aaa

    5             Pense un peu à tout ce que tu m’as dit

                   Tu m’as conseillé de recourir aux fétiches

                   Pour que je gagne de l’argent avant qu’on ne se marie

     

                   Moi, je ne parviendrai pas vraiment, Chistine

                   Cette vie à moi, c’est une vie d’enfance

     

    10           Je t’aime réellement, Christine

                    Et c’est avec des larmes aux yeux que je prends la décision

                    Je prendrai le temps pour t’oublier

                    Toi qui as été ma première femme dans ce monde

     

    Refrain :

     

                    Maintenant que je me suis épanché

    15           Tout mon corps tremble comme si j’avais froid

     

                    La bouche a parlé, mais

                    Le cœur ne fait que penser à ma bien-aimée

     

                    La décision est sortie de la bouche, mais

                    Le cœur, lui, continue à penser à la bien-aimée

     

    20           Christina, change d’avis

                   Pour qu’on continue à s’aimer même dans cette pauvreté

     

                  Ce n’est pas encore trop tard

                  Réfléchis un peu plus calmement à l’intensité de notre amour


    0 0

     

    La société des Ambianceurs revient

     

     

    "La Société des Ambianceurs revient de vacances pour vous ambiancer avec ce spécial musiques de deux Congo.

    Mbokatières et Mbokatiers, 'Mbote na beno' !!!"

     

    Voici le lien pour écouter en direct à partir de 19h ce soir: http://static.infomaniak.ch/infomaniak/radio/html/radiousine_player.html


    0 0

    Traduction de « C’est la vérité) , de Shungu Jules (Papa Wemba), et Zaïko L.L, par Messager

     

    Teddy Sukami, Jossart (Nyoka Longo), et Shungu Jules (papa Wemba), au début de Zaïko

    Cette œuvre qui date du début des années ’70, est une illustration d’une chanson à texte réalisée par Zaïko Langa-Langa, pourtant une jeune formation à l’époque.

    À travers cette composition, Zaïko innove, en introduisant les solos vocaux à trois, et plus tard à quatre, sous forme de joutes vocales. Avant Zaïko, la musique congolaise avait connu des joutes vocales à deux, notamment dans « Marie-Louise », entre Wendo et Bowane , et dans « Kelya » et "Africa Mokili mobimba", entre Kallé et Rochereau.

     

    1ER COUPLET.

     

    Nayebi ya solo maman ah ah

    Mwana muasi akoli na Lipopo

    Nandimi ayebana solo

     

    Namekaki natuna motema na ye

    Miso eteli ye eh

    Lokola azui nde likambo oh

     

    Akangi motema wapi moyen

    Asali étude ya mémoire

    A juger kaka tolingana na ye eh, yeye

     

    Yeba ngai nalingi yo

    C’est la vérité, rien que la vérité

    Mpo oyeba M.T eh, nzela ya Bandal

    Ekomeli ngai likambo oh 

     

    PAROLES

    Maman eh, c’est pas possible.

    Ntinu mabo yoka likambo eh

     

    2ÈME COUPLET

    Reprise du 1er couplet

     

    SOLOS VOCAUX  À TROIS: (SHUNGU JULES (PAPA WEMBA), JOSSART (NYOKA LONGO), ET GINA (EFONGE)

     

    GINA (EFONGE)

    Motema eh, motema ngai nakolela ngai

    Mabanzo ya M.T ekomeli ngai likambo

    Yambi leki na ngai ah

     

    JULES (PAPA WEMBA)

    C’est la vérité , rien que la vérité M.T. bolingo

    Nakoyemba yo maman eh eh

     

    JOSSART (NYOKA)

    Nalakisa te nalingi yo omonela ngai

    Nasala boye osilisi Matonge na koluka

    C’est la vérité, rien que la vérité

    Maman nalembiiii

     

    GINA (EFONGE)

    Napesi confiance na bolingo M.T 

    C’est la vérité, rien que la vérité

    Nabombeli yo te eh eh

     

    JULES (PAPA WEMBA)

    Nakoyemba, nakobina, nakotala se yo

    Kitoko ya magie

    Eh maman ah bolingo eh

     

    GINA (EFONGE)

    Motema eh, motema nga nakolela ngai

    Mabanzo ya M.T ekomeli ngai likambo

    Yambi leki na ngai.

     

    JULES (PAPA WEMBA)

    C’est la vérité, rien que la vérité Tshikudi eh

    Ndima ya ngai bosembo maman eh

     

    JOSSART (NYOKA)

    Yebaka maman oh Nzanbe

    Ngai nabala mpe nabota nakomi kolanda yo sima boye

    Ndima te nalangwe

    C’est la vérité, rien que la vérité

    Nabosana bana po na yo ?

     

    GINA (EFONGE)

    Nepesi confiance na bolingo oh M.T

    C’est la vérité, rien que la vérité

    Nabombeli yo te eh

     

    JULES (PAPA WEMBA)

    Nakolala, nakolota, nakolela se yo

    Kitoko ya magie eh maman ah

     

    REFRAIN

     

    C’est la vérité, rien que la vérité, M.T. bolingo

     

    ANIMATION.

     

    Oh bilembe lembe Pépé

    Olobelaka maman, olobelaka….

    Oh bilembe lembe Pépé

    Olobelaka Nitu Mambu, nakoya na pokwa.

     

     

    Traduction de « C’est la vérité » , par Messager

     

    1er Couplet 

    Je conviens qu’une fille ayant grandi à Lipopo

    Soit effectivement connue

     

    J’ai essayé de sonder son cœur

    Ses yeux ont subitement rougi

    Comme si elle venait d’être bouleversée

     

    Elle a tenté en vain de se contenir

    Finalement, elle a décidé que nous nous aimions

     

    Sache que je t’aime.

    C’est la vérité, rien que la vérité

     

    Pour t’en convaincre M.T (Marie Thérèse)

    Le trajet de Bandalungwa

    M’est désormais familier

     

    Paroles :

     

    Maman, maman eh, ce n’est pas  possible.

    Ntinu Mabu écoute cette histoire !

     

    2ème Couplet :

     Reprise du 1er couplet

     

    Solos vocaux à trois (Shungu Jules ( papa Wemba), Jossart ( Nyoka Longo), et Gina (Efonge)

     

    Gina (Efonge) :

    Mon cœur, mon cœur je pleure

    Les soucis de M.T m’affligent

    Viens ma gamine

     

    Jules (Wemba)

    C’est la vérité, rien que la vérité M.T. mon amour

    Je te chante oh maman ye ye

     

    Jossart (Nyoka)

    Quand je te manifeste mon amour, tu en profites

    Lorsque j’agis autrement, tu te mets à me chercher à travers tout Matonge

    C’est la vérité, rien que la vérité, maman j’en ai assez !

     

    Gina (Efonge)

    Je fais confiance en l’amour M.T

    C’est la vérité, rien que la vérité

    Je ne te le cache pas.

     

    Jules (Wemba)

    En chantant, en dansant, je ne fais que te contempler

    Toi, la beauté magique, ah maman mon amour

     

    Gina (Efonge)

    Mon cœur, mon cœur je pleure

    Les soucis de M.T m’affligent

    Viens ma gamine

     

    Jules (Wemba)

    C’est la vérité, rien que la vérité Tshikudi eh

    Accepte ma confession, maman eh

     

    Jossart (Nyoka)

    Sache-le maman, oh mon Dieu

    Moi qui suis marié, et père de famille

    Je commence à courir après toi

    Avoue que je deviens dingue

    C’est la vérité, rien que la vérité

    Dois-je abandonner mes enfants pour toi ?

     

    Gina (Efonge)

    Je fais confiance en l’amour, oh M.T.

    C’est la vérité, rien que la vérité

    Je ne te le cache pas !

     

    Jules (Wemba)

    En dormant, en en rêvant, je ne fais que te pleurer

    Toi la beauté magique, eh maman ah.

     

    Refrain.

    C’est la vérité, rien que la vérité M.T. mon amour

     

    Animation

    Oh bilembe lembe Pépé eh

    Dis-le à maman, dis-le à ….

    Oh bilembe lembe Pépé eh

    Dis-le à Nintu Mambu, Je viendrai le soir.

                    


    0 0

    Traduction de "Niki bwe", de Kinzunga Ricos et Lipua-Lipua, par PEDRO

     Nyboma, leader et chanteur 1ère voix de Lipua-Lipua

     

    Distiques:

    1             Libala oyo libala oyo

                   Libala oyo eningisi mboka bato bakamwe

     

                  Tobandaki na yo ndenge nini yo Niki

                  Soki pe tokoki koboyana nayebi te

     

    5             Ozali nde mwasi nalinga kaka yo

                   Tika nakumisa yo ngo oo bato bayeba

     

                   Yo nde ngai nalingaka lokola nakufa

                   Nalingi tozala ndenge Pa’Dirai na Djo balingana

     

                   Nakoyebisa Ma’Sido akengelaka yo

    10           Otika makambo ya mibali nyonso ya yo Niki

     

    Solo 1:  Motema e Niki o

     

                   Bambanda otikaka e yasolo Niki

                   Natonda na zuwa ya nkoyi nakoki lelo koboma

     

    (interlude d’instruments à vent)

     

                  Nakoyebisa Ma’Sido akengelaka yo

                  Otika makambo ya mibali nyonso ya yo Niki

     

    Solo 2:  Bazuwa e tonda nzoto

     

    11           Bambanda otikaka e yasolo Niki

                    Natonda na zuwa ya nkoyi nakoki lelo koboma

     

    Pont:

    15           Koboya te Niki motema ekosuwa

                    La vie na nga echangé nakomi nde na suka

                    Yo ko nakanga bwe

     

    Animations:

                     Nakangi bwe e Niki e nakangi bwe

     

    Solo 3:     Kiamwangana simba suki o tata

     

                      Nakangi bwe e Niki e nakangi bwe

     

    (Variantes du solo 3 après la traduction)

     

    TRADUCTION DE NIKI BUE, PAR PEDRO

     

    Kinzunga Ricos, soliste de Lipua-Lipua et compositeur de Niki Bue

    Distiques:

    1             Ce mariage oh ce mariage

                   Ce mariage a secoué toute la communauté et les gens se sont étonnés

     

                   Compte tenu de la manière dont toi et moi avons commencé, Niki

                   Je me demande si nous pouvons vraiment nous séparer

     

    5             Tu es bien la femme que j’ai toujours aimé, toi seule

                    Il me faut donc citer ton nom partout pour que les gens le sachent

     

                   Tu es bien la personne que j’aime à en mourir

                   Je veux que notre relation soit comme celle de Pa’Dirai et Djo

     

                   Je vais donner des instructions à Ma’Sido pour te surveiller

    10           Pour que tu laisses ce comportement où tous les hommes sont à toi, Niki

     

    Solo 1:  Mon cœur, Niki  

     

                  Les autres hommes, il faut que tu les laisses, vraiment, Niki

                  Je suis aussi jaloux qu’un léopard et je peux commettre un meurtre

     

    (interlude avec instruments à vent)

     

                Je vais donner des instructions à Ma’Sido pour te surveiller

                Pour que tu laisses ce comportement où tous les hommes sont à toi, Niki

     

    Solo 2:  Tout plein de jalousie

     

    11           Les autres hommes il faut que tu les laisses, vraiment, Niki

                   Je suis aussi jaloux qu’un léopard et je peux commettre un meurtre

     

    Pont:

    15           Accepte ce que je te dis, Niki, ça me fait très mal au cœur

                   Ma vie a changé et je suis à bout de souffle

                   Pour toi, je n’ai qu’à jeter l’éponge*

     

    Animations:

                   Je jette l’éponge, Niki, je jette l’éponge

     

    Solo 3:  Kiamwangana touche aux cheveux

                  Je jette l’éponge, Niki, je jette l’éponge

     

    *Je crois que le pont et les animations de cette chanson s’inspirent d’un jeu d’enfants, semblable à un autre jeu appelé lipaté, où si la personne qui poursuit les autres te rattrape et te touche, c’est ton tour de faire la poursuite. Mais, avant qu’on ne te touche, si tu t’immobilises et touches les cheveux et dis « nakangi bwe », on ne peut plus te toucher et la personne doit poursuivre quelqu’un d’autre. Voilà pourquoi je traduis « nakangi bwe » par « je jette l’éponge » et je propose « je suis à bout de souffle » pour « nakomi nde na suka ».

     

    Variantes du solo 3:

               O Mody simba suki o

               Ngo o Mody simba suki o

               Ngo o Kwanda simba suki o Ditu o

               Bana Ndjili bosimba suki o

               Papa Ditu simba suki Papa Ditu

               O Kangi simba suki

               Ngo o Meta simba suki Meta Meta

               Nzeyasuki simba suki Nzeyasuki

               Saona kanga matoyi o Saona o

               Ma’moke simba suki o

               O Bamenga simba suki o Bamenga

     

               O Putu simba suki

               Mambweni simba suki

               Rody simba suki

               Nesma simba suki

     

    Dans ces solos 3, on demande à chaque personne (Mody, Kwanda Ditu, Kangi, Meta, Nzeyasuki, Saona, Bamenga, Putu, Mambweni, Rody, Nesma – je ne sais pas si ces noms sont corrects) de toucher les cheveux. Sauf le quatrième vers où l’on s’adresse aux habitants de Ndjili, un agglomérat de quartiers de Kinshasa, qui dérive son nom de la rivière qui passe par là et qui donne aussi son nom à l’aéroport international de Kinshasa.


    0 0

    Précisions du doyen Ignace Mukendi sur Mukala et d’autres « acolytes » de grandes vedettes

     

    Je viens par la présente apporter ma contribution au sujet de l'article   paru le 10 Août pas pour polémiquer mais le rectifier : " Traduction " de Mukala par messager.

     

    Cette chanson est sortie en 1964, l'African- Fiesta ayant été créé en 1963 et non courant 1960. 

    Mukala était un jeune de 16 ans quand il a été aperçu au concert de l'African Fiesta Vita. Encore mineur, il ne pouvait entrer aux concerts tout seul, mais était accompagné de son grand frère majeur Edo, supporter de l'African Fiesta. Il était très poli et aimable.

    A cette époque- là à Kinshasa, les ministres, les hauts cadres pouvaient avoir chacun pour bien paraître   un secrétaire privé, particulier qui était non pas son garde du corps, mais son homme de confiance dans le travail et dans sa vie privée. 

    Chaque grande vedette avait un secrétaire particulier

    Jean-Jean, de l'OK-Jazz

    La plupart de grands musiciens ont emboîté le pas , qui Franco avec Jean Jean, Dr Nico avec Emmanuel, Rochereau avec Mukala,  Mujos avec Averé, Kwamy avec Petit Pierre, etc..

    Ces secrétaires particuliers savaient tout de leur Patron. Il suffisait de remarquer la présence de Jean- Jean  dans un quartier et une semaine après Franco et l'Ok Jazz se produisaient dans un bar de ce quartier- là.

    C'étaient des éclaireurs, missi dominici, ils étaient proches des « ngembo » avec qui ils étaient en contact. Certains musiciens ont été recrutés grâce à leurs informations. Ils avaient beaucoup de missions et beaucoup d'influence auprès de leurs patrons qui les écoutaient. Voyez-vous tout le monde comme on le dit dans la chanson le connaissait, on pouvait les accepter ou les mépriser selon ses intérêts. Dans la chanson Mukala ce sont les femmes qui ont donné un sens péjoratif à l'entreprise de Mukala pour question de rivalités et y assimiler le nom de Mukala. 

     

    En 1961 Mr Patrick Ndoku avait son studio des photos sur l'avenue Kigoma dans la commune de Kinshasa à 30m de là où Dr Nico et Rochereau avec l'African Jazz aile Nico se produisaient. Son nom est également cité dans la chanson Mukala. Il était à chaque concert et il doit détenir le maximum de photos des musiciens de l'orchestre. Malheureusement on n'a pas ses coordonnées. Je lance un appel à tous qui le voient de nous contacter de même pour l'autre photographe Jean-Pierre à Ndjili, petit- frère de Deca-Meuble à Limete.

     

    Salutations à tous.

    Ignace MUKENDI

     


    0 0

    Traduction de “Longola ngai soni”, de Soki Vangu, par PEDRO

     

    Première partie

    1             Awa ozali kokende

                   Oyebaka Gétou natikala na nani o

                   Bolingo ya solo basombaka te

                   Gétou ye ye bakisa mikolo

     

    5             Ye ye nga napesi yo bolingo Gétou

                    Longola ngai motoki na elongi

                    Ye ye nga napesi yo bolingo Gétou

                    Longola ngai soni na baninga

     

    Paroles: Longola ngai soni, Salay

     

    1             Awa ozali kokende

                   Oyebaka Gétou natikala na nani o

                   Bolingo ya solo basombaka te

                   Gétou ye ye bakisa mikolo

     

    5             Ye ye nga napesi yo bolingo Gétou

                    Longola ngai motoki na elongi

                    Ye ye nga napesi yo bolingo Gétou

                    Longola ngai soni na baninga

     

    Deuxième partie:

    9             Mwan’oyo nakoki koloba e

                    Iye e e

    10           Mwan’a mboka nandimi etumbu o

                    Iye e e

    11           Oo nandimi etumbu o

                    Iye e e

    12           Sanza misatu nakoti (kikumbi?)

                    Iye e e

    13           Gétou Salay balola motema

                    Iye e e

    14             ya Koke yo kolanda te

                   Iye e e

    15           … ya Shaba yo kolanda te

                   Iye e e

    10           Mwan’a mboka nandimi etumbu o

                    Iye e e

    9             Mwan’oyo nakoki koloba o

                   Iye e e

    16           …. Dianzenza yo kolanda te

                    Iye e e

    17           Ban’a Soki yo kondima te

                    Iye e e

    18           O Frère Soki yo kondima te

                    Iye e e

    13           Gétou Salay balola motema o

                    Iye e e

    15           … ya Shaba yo kolanda te

     

    Traduction de Longola ngai soni, par PEDRO

     

    Epargne-moi la honte

     

    Première partie

    1             Comme tu t’en vas

                    N’oublie pas, Gétou, à qui me laisses-tu?

                    Il est vrai que l'amour ne s’achète pas

                    Gétou, reste encore quelques jours

     

    5             Moi, je t’ai donné l’amour, Gétou

                    Essuie la sueur de mon front

                    Moi, je t’ai donné l’amour, Gétou

                    Epargne-moi la honte devant mes copains

     

    Paroles: Sauve-moi de la honte, Salay

     

     

    1             Comme tu t’en vas

                   N’oublie pas, Gétou, à qui me laisses-tu?

                   Il est vrai l’amour ne s’achète pas

                   Gétou, reste encore quelques jours

     

    5             Moi, je t’ai donné l’amour, Gétou

                    Essuie la sueur de mon front

                    Moi, je t’ai donné l’amour, Gétou

                    Epargne-moi la honte à l'égard de mes copains

     

    Deuxième partie:

     

    9             Ma petite chérie, je peux dire que …

                   Iye e e

    10           …pour toi j’accepte les tribulations

                   Iye e e

    11           Oui, j’accepte les tribulations

                    Iye e e

    12           Pendant trois mois je suis en quarantaine

                    Iye e e

    13           Gétou Salay, change d’avis

                    Iye e e

    14             ya Koke, toi, ne t’en fais pas

                    Iye e e

    15           … ya Shaba, toi, ne t’en fais pas

                   Iye e e

    10           Ma petite chérie, j’accepte les tribulations

                    Iye e e

    9             Ma petite chérie, je peux le dire

                    Iye e e

    16           …. Dianzenza, toi, ne t’en fais pas

                   Iye e e

    17           Fils de Soki, toi, ne t’en fais pas

                    Iye e e

    18           Frère Soki, toi, n’accepte pas

                    Iye e e

    13           Gétou Salay, change d’avis

                    Iye e e

    15           … ya Shaba, toi, ne t’en fais pas

     

     


    0 0

    Traduction de “Nzale”, de Tabu Ley Rochereau, par Pedro

     

    1             Tongo etani nga nakolamuka mama

                   Nakoyoka na radio se sango

                   Nayoki yasolo kombo Nzale

                   Kasi nakomituna soki yasolo matoyi eyoki

     

    5             Nakomi zoba o nakomi zoba o

                   Nakomi zoba o nakomi zoba o

     

                   Nalata pantalon nameka simisi

                   Nabima libanda nakota na ndako

                   Radio eleli lisusu nayoki babengi nga

    10           Molimo ekeyi yasolo babengi nga

     

                   Nakomi zoba o nakomi zoba o

                   Nakomi zoba o nakomi zoba o

     

                    Nasimba moto nasimba maboko

                    Nalata sapato nameka lipapa

    15           Nalali te na butu yo ko nakolota*

     

                   Nzale o mama ooo Nzale

                   Nzale mon amour uuu Nzale

     

                   Likambo likweyi nga mwana ya moto mwasi nalingaka

                   Mokuya moyeli nga a mwana nakosuka wapi

     

    20          Nakomi zoba o nakomi zoba o

                   Nakomi zoba o nakomi zoba o

     

                   Naganga makasi nakemba makasi**

                   Nalela mabe napanza ko nsuki

                   Lobi na lopitalo tosololaki e

    25           Asengaki nga bilamba kitoko o po abima

     

                   Nzale o mama ooo Nzale

                   Nzale o mama ooo Nzale

     

                   Pesa nga liloba ooo Nzale

                   Nzale mon amour uuu Nzale

    30           Toboti te mama ooo Nzale

                   Libal’a bomwana ooo Nzale

                   Nzale mon amour uuu Nzale

     

    Paroles :

                  Non, Nzale, chérie,

                  Non, Nzale

                  Okokende boye te, Nzale

                  Nakosala nyonso Nzale, chérie

                  Oko…ka***

     

                 Likambo likweyi nga mwana ya moto mwasi na lingaka

                 Mokuya mokoyela nga mwana nakosuka wapi

     

    35           Nakomi zoba o nakomi zoba o

                    Nakomi zoba o nakomi zoba o

     

                   Naganga makasi nakemba makasi

                   Nalela mabe napanza ko nsuki

                   Lobi na lopitalo tosololaki e

    40           Asengaki nga bilamba kitoko o po abima lelo

     

                   Nzale o mama ooo Nzale

                   Nzale o mama ooo Nzale

                   Pesa nga ata liloba ooo Nzale

                   Nzale mon amour uuu Nzale

    45           Toboti te mama ooo Nzale

                   Libal’a bomwana ooo Nzale

                   Nzale mon amour uuu Nzale

                   Nzale mon amour uuuu Nzale

                   Lolololo ooo lolo

     

     

    TRADUCTION DE « NZALE »,  PAR PEDRO

     

     

     

    1             Le matin, au moment même où je me réveille

                   Il y a un communiqué sur les ondes de la radio

                   Je crois entendre parfaitement le nom de Nzale

                   Mais je me demande si mes oreilles ne me trompent pas

     

    5             Je me sens comme un idiot

                   Je me sens comme un idiot

     

                   Tantôt j’enfile le pantalon tantôt j’essaie la chemise

                   Tantôt je me mets hors de la maison tantôt je rentre dedans

                   La radio répète le communiqué : c’est bien moi qu’on appelle

    10           Je suis hors de moi-même: c’est vraiment moi qu’on appelle

     

                  Je me sens comme un idiot

                  Je me sens comme un idiot

     

      Tantôt je mets les mains sur tête tantôt je me touche les bras

                   Tantôt j’enfile les souliers tantôt j’essaie les babouches

    15           Je n’ai pas pris sommeil toute la nuit tellement j’ai rêvé de toi*

     

                  Je me sens comme un idiot

                  Je me sens comme un idiot

     

                 Le malheur est survenu, pauvre moi, la femme que j’aime

                 Le deuil bat à ma porte ; qu’en sera-t-il de moi ?

     

    20           Je me sens comme un idiot

                   Je me sens comme un idiot

     

                   Dois-je crier fort, dois-je endurer en silence **

                   Tantôt je pleure tantôt je me défais les cheveux

                   Hier à l’hôpital nous avons causé

    25           Elle m’a demandé de lui apporter de beaux habits pour sa décharge

     

                   Nzale o mama ooo Nzale

                   Nzale o mama ooo Nzale

     

                   Dis-moi quelque chose ooo Nzale

                   Nzale mon amour uuu Nzale

    30           Nous n’avons pas eu d’enfants ooo Nzale

                    Nous nous sommes mariés très jeunes ooo Nzale

                    Nzale mon amour uuu Nzale

     

    Paroles :

                   Non, Nzale, chérie,

                   Non, Nzale

                   Tu ne t’en iras pas comme ça, Nzale

                   Je ferai tout, Nzale, chérie

                   Tu vas (te sauver ?)***

     

                   Le malheur est survenu, pauvre moi, la femme que j’aime

                   Le deuil va battre à ma porte ; qu’en sera-t-il de moi ?

     

    35           Je me sens comme un idiot

                    Je me sens comme un idiot

     

                   Dois-je crier fort, dois-je endurer en silence **

                   Tantôt je pleure tantôt je me défais les cheveux

                   Hier à l’hôpital nous avons causé

    40           Elle m’a demandé de lui apporter de beaux habits pour sa décharge prévue                   aujourd’hui

     

                   Nzale o mama ooo Nzale

                   Nzale o mama ooo Nzale

                   Dis-moi ne fût-ce qu’un mot ooo Nzale

                   Nzale mon amour uuu Nzale

    45           Nous n’avons pas eu d’enfants ooo Nzale

                    Nous nous sommes mariés très jeunes ooo Nzale

                    Nzale mon amour uuu Nzale

                    Nzale mon amour uuuu Nzale

                    Lolololo ooo lolo

     

     

    *Je ne suis pas sûr ce que dit la dernière partie du vers en lingala.

    **Je ne suis pas sûr du sens du verbe « kokemba » dans le contexte.

    ***Je ne suis pas sûr des paroles, mais je devine que l’auteur promet de faire tout pour sauver la femme.


    0 0

    Traduction de « Ah ! Congo », de Rochereau et l’African Fiesta, Par Samuel Malonga

     

    Rochereau

    La version originale de cette chanson paraît à Léo dans les années 60. Elle est sortie aux éditions Vita. En 1996, une seconde version est mise sur le marché par Tabu Ley avec son Afrisa International dans l’album Africa Worldwide.

    Un étranger au Congo se plaint de la discrimination dont il est victime. Bien qu’il croit à sa bravoure, il s’en remet aux Kinois à qui il demande compréhension, surtout qu’il est tombé amoureux de Georgine. Le titre : Ah ! Congo, est le cri de cœur qu’il lance pour extérioriser ses regrets et ses souffrances.

     

    Nakanisi biliaki ngai bikoki 

    Baluka batungisa ngai nde nani e

    Elombe ya mboka Lipopo o

    Wapi bana mboka o bayambela ngai

    Lelo nakomi mosika

    Basi nga naluka se po ya lisano

    Batungisa ngai se pamba

    Po nauti mokili mosusu

     

    Nakanisi biliaki ngai bikoki 

    Baluka batungisa ngai nde nani e

    Elombe ya mboka Lipopo  o

    Wapi bino bana mboka o boyambela ngai

    Lelo nakomi mosika

    Basi ngai naluka se po ya lisano

    Batungisa ngai se pamba

    Po nauti mokili mosusu

     

    Nakanisi biliaki ngai bikoki 

    Baluka kamata ngai nde yuma o

    Elombe ya mboka Lipopo o

    Wapi bana mboka o boyambela ngai

    Lelo nakomi mosika

    Basi ngai naluka se po ya lisano

    Batungisa ngai se pamba

    Po nawuti mokili mosusu

     

     

    Refrain (3x)

    Georgina kata seleka chérie

    Georgina  bongo bayeba

    Georgina kino tongo sa Congo

    Georgina Congo se mboka

     

     

    Paroles

    Mawa

    Mopaya pasi e

    Georgina kata seleka chérie

    Georgina  bongo bayeba

    Georgina kino tongo sa Congo

    Georgina Congo se mboka

     

    Traduction de « Ah Congo »,  par Samuel Malonga

     

    Je crois que c’en est fini pour moi

    Ils cherchent à me harceler je ne sais pourquoi

    Moi, le brave gars de Lipopo

    Où sont les enfants du pays pour m’accueillir

    Je suis allé très loin aujourd’hui

    Je n’ai besoin des femmes que pour m’amuser

    On me tourmente pour rien

    Simplement parce que je viens d’un autre pays

     

    Je crois que c’en est fini pour moi

    Qui suis-je pour qu’ils me harcèlent

    Moi, le brave gars de Lipopo

    Où êtes-vous enfants du pays pour m’accueillir

    Je suis allé très loin aujourd’hui

    Je n’ai besoin des femmes que pour m’amuser

    On me tourmente pour rien

    Simplement parce que je viens de l’étranger

     

    Je crois que c’en est fini pour moi

    Ils veulent me prendre pour un poltron

    Moi, le brave monsieur de Lipopo

    Où sont mes concitoyens pour m’accueillir

    Je suis allé très loin aujourd’hui

    Je n’ai besoin des femmes que pour m’amuser

    On me tourmente pour rien

    Simplement parce que je viens d’un autre pays

     

    Refrain

    Georgine, jure ma chérie

    Georgine,  afin qu’ils sachent

    Georgine, jusque demain à l’aube Congo

    Georgine,  le Congo est le pays (d’ambiance)

     

    Paroles

    C’est triste

    Être étranger est difficile


    0 0

    Traduction de « Makambo mibale » de Moutouari Côme et les Bantous, par Messager

    Introduction :

    Makambo mibale ebomi mokili mobimba ah

    Liboso nde likambo ya falanga

    Ya mibale likambo ya basi

    Baninga botiya matoyi eh

    COUPLET.

     Soki bana mibali balinagni lokola bakufa

     Elenge ya muasi akoki nde kokabola bango

     Soki akoti na kati na bango oh

     

    Na likambo ya falanga ah

    Nakanisi bino moko boyebi

    Malamu baninga bokeba oh

     

    Neyebi te

    Soki bo kodouter na maloba ma ngai

    Nakinisi pe te oh          

    2X

    INTERMÈDE

    Soki bana mibali balingani lokola bakufa

    Elenge ya muasi akoki nde kokabola bango

    Soki akoti na kati na bango oh

     

    Na likambo ya falanga ah

    Nakanisi bino moko boyebi

    Malamu baninga bokeba oh

     

    Nayebi te

    Soki bo kodouter na maloba ma ngai

    Nakanisi pe te oh

     

    REFRAIN

    Na makambo oyo

    Kotia tembe te

    Banunga ba ngai oh

     

    Kende epai ya na zuzi

    Makambo bakosambaka

    Mosusu yango oyo

     

    Likambo tokowelaka

    Likambo ya mbongo na basi

    Eboma mboka

     

    Baninga mibali oh

    Tokebaka

    La vie estun combat oye

    2X

    SEBENE

    Na makambo oyo

    Kotia tembe te

    Baninga ba ngai oye

     

    Kende epai ya ba zuzi

    Makambo bakosambaka

    Mosusu yango oyo

     

    Likambo tokowelaka

    Likambo ya mbongo na basi

    Eboma mboka

     

    Baninga mibali oh

    Tokebaka

    La vie est un combat oye

     

    Traduction de « Makambo mibale », par Messager

    .

    LES DEUX FLÉAUX

     

    INTRODUCTION :

    Deux féaux polluent le monde entier

    Premièrement l’argent

    En second lieu les femmes

    Prêtez bien vos oreilles mes chers amis

     

    COUPLET.

     

    Si deux hommes s’entendent à merveille

    Une jeune femme peut les séparer

    Si elle s’interpose entre eux

     

    En ce qui concerne l’argent

    Je suis persuadé que vous conviendrez avec moi

    Soyons prudents mes amis

     

    Je ne sais pas si vous me contredirez

    Mais je ne le pense pas vraiment

     

    2X

     

    INTERMÈDE

     

    Si deux hommes s’entendent à merveille

    Une jeune femme peut les séparer

    Si elle s’interpose entre eux

     

    En ce qui concerne l’argent

    Je suis persuadé que vous conviendrez avec moi

    Soyons prudents mes amis

     

    Je ne sais pas si vous me contredirez

    Mais je ne le pense pas vraiment

     

    REFRAIN

     

    À propos de ces deux fléaux

    N’ayez aucun doute

    Mes chers amis

     

    Renseignez-vous auprès des juges

    Les sujets de leurs audiences

    Ne tournent qu’autour de ces 2 fléaux

     

    L’objet de nos disputes

    A toujours concerné l’agent et les femmes.

     

    Soyons prudents mes chers amis

    La vie est un combat

     

    2X

     

    SEBENE

     

    Reprise du refrain

     


    0 0

    Traduction de "Course au pouvoir", de Franco, par Pedro

     

    1             Oyembi-yembi ngai mon frère

                   Wana nde ejali lisano ngoya

                   Oyembeli nga bavie privée

                   Wana nde motema lokoso

    5             Lelo na bavie privée

                   Lobi ekokoma na bafamille

                   Lobi najalaki mon frère

                   Lelo nakomi opposition

                   Okomi nde yembele yembele

    10           Lokola mwan’etike bandeko

                   Nyons’oy’okoyembela nga

                   Ejali kaka course au pouvoir

                   Olobi nga nanyati liyanzi

                   Y’onyati tonga mon frère

     

    (reprise des vers 1 à 14)

     

    15           Olingaka nazwaka te o

                    Po toyebana bomwana

                    Olingaka batangaka te

                    Kombo na ngai na miso na yo

                    Olingaka kosala semblant

    20           Na bolamu ngai nasala yo

                    Olingaka koyokaka te o

                    O Franco asali likambo boye

                    Olingaka tosala concurrence

                    Bamoyen ekozangaka yo

    25            Obomi miziki ya bato

                     Na lokoso na yo ya camion

     

                     Olingaka bakumisa nga te

                     Na miso na yo motema pasi o

                     Olingaka tokutanaka te

    30            Motema na yo ekopasukaka

                    Osekisaka ngai mon frère

                     Nalikolo ya mbebo

                     Olingaka kosekana te*

                     Na miso na nga oyokaka soni

    35            Olingaka na motema na yo

                      Kombo ya Franco elimwa

                     Nzambe asala Yuda malamu e

                     Yuda abalukela ye na sima

                     Nzambe asala Yuda malamu e

    40            Yuda abalukela ye na sima

     

     

    Traduction de "Course au pouvoir"

     

    1             Tu as chanté assez sur moi, mon frère

                    Et tout cela n’est qu’amusement

                   Tu as chanté sur ma vie privée

                   Voilà un indice de ta cupidité

    5             Aujourd’hui c’est sur la vie privée

                   Demain tu passeras aux affaires familiales

                   Hier j’étais « mon frère »

                   Aujourd’hui je suis passé dans l’opposition

                   Tu as perdu tout ton enthousiasme

    10           Comme un orphelin

                   Tout ce que tu chantes au sujet de moi

                   N’est que de la course au pouvoir

                   Tu dis que j’ai marché sur un aoûtat

                   Toi, tu viens de marcher sur une aiguille à coudre, mon frère

     

    (reprise des vers 1 à 14)

     

    15           Tu n’aimes pas que je réussisse

                    Parce que nous sommes des potes depuis l’enfance

                    Tu ne supportes pas qu’on cite

                     Mon nom en ta présence

                    Tu aimes faire semblant

    20           Que je ne t’ai jamais fait du bien

                    Tu ne supportes pas qu’on dise

                    Que Franco a fait ceci ou cela

                    Tu souhaites que toi et moi soyons des concurrents

                     Mais tu n’as pas de moyens pour cela

    25           Tu as gâché la musique d’autrui

                    A cause de ton désir avide d’avoir un camion

     

                    Tu n’aimes pas qu’on dise des louanges sur moi

                     En ta présence, car ça te fait mal au cœur

                     Tu évites qu’on se rencontre sur le chemin

    30            C’est comme une déchirure à ton cœur

                     Le sourire sur tes lèvres à mon égard, mon frère

                     N’est que de l’hypocrisie

                    Tu n’aimes pas t’amuser*

                     En ma présence, ça te fait honte

    35           Au fond de ton cœur, tu souhaites

                    Que le nom de Franco disparaisse dans les oubliettes

                    Dieu a fait du bien à Judas

                    Voilà que plus tard Judas s’est retourné contre lui

                    Dieu a fait du bien à Judas

    40           Plus tard Judas s’est retourné contre lui

     

    *Je ne suis pas sûr si le verbe « kosekana », dans ce contexte, signifie s’amuser. Le verbe « s’amuser » serait « kosakana ». Néanmoins, ce n’est pas impossible. Ça me rappelle un épisode où, pendant les grandes vacances de 1974, un jeune lieutenant à Matete nous interpelle, mon ami António et moi, parce qu’il nous entend parler français à une époque où la francophonie ne s’était pas encore installée comme c’est le cas aujourd’hui. Le jeune lieutenant faisait des études par correspondance et voulut causer avec nous. Pendant qu’on causait, les gens ne passaient plus tout près. Et l’officier a commenté en ces termes : « Nzambi ! Oyo wana bajali kokanisa bino bokangemi » (Par Dieu ! Ceux-là croient que vous êtes arrêtés ». Dans notre lingala, on dirait : « Bino bokangami ». A partir de ce jour-là, mon ami et moi disions toujours que le « e » (bokangemi) au lieu du « a » (bokangami), c’était le subjonctif militaire.


older | 1 | .... | 32 | 33 | (Page 34) | 35 | 36 | .... | 56 | newer