Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

Cet espace se veut un lieu de rencontres et d'échanges entre ressortissants de l'Afrique Centrale et Australe . Tout étranger connaissant ou voulant faire connaissance de cette partie de l'Afrique est le bienvenu. Nous y aborderons des sujets culturels en français, portugais, ou en lingala, selon les interlocuteurs . Notre devise:réduire la distance qui nous sépare du continent, par l'entretien de la mémoire collective, en recourant à notre musique dans toute sa diversité

older | 1 | .... | 33 | 34 | (Page 35) | 36 | 37 | .... | 56 | newer

    0 0

    Traduction de « Olhos Molhados » de Bonga, par Pedro

     

    Après « Course au pouvoir » au sens un peu imagé que Franco lui donne, j’en profite pour présenter une chanson de Bonga intitulée « olhos molhados » (les yeux humides), qui évoque la « course au pouvoir » au sens plus propre. Nous avons déjà auditionné une des chansons de Bonga intitulée Balumukeno.

    http://www.mbokamosika.com/article-l-anthologie-de-la-musique-angolaise-2-97705679.html

     

    Olhos molhados

     

    Chœur :

    Tenho uma lágrima no canto do olho

    Tenho uma lágrima no canto do olho

    Tenho uma lágrima no canto do olho

    Tenho uma lágrima no canto do olho

     

    Couplet 1:

    Avozinha está sozinha

    A ver a morte a aproximar

    Sacrifícios aumentados

    Redobram o nosso padecer

     

    Chœur:

     

    Couplet 2:

    Se um dia a mais se um dia ao menos

    Pudessem ver e ter

    Na corrida para o poder

    Primeiro (é) o pão para se comer

     

    Chœur

     

    Couplet 3:

    Velhos e velhas chorando

    Da alegria passageira

    Com a promessa da conversa

    Dos homens da nossa terra

     

    Chœur

     

    Couplet 4:

    Velhos outrora respeitados

    Era assim nos outros tempos

    Hoje amizade e família

    São manobrados pelo contexto

     

    Choeur

     

    Couplet 5:

    Os velhos morreram cedo

    Seus filhos irão também

    Filhos pequenos estão com medo

    Da situação que se mantém

     

    Chœur :

     

    Couplet 6:

    Olha os castiços embaciados

    Olha os vorazes comendo tudo

    Olha os doentes empobrecidos

    E olhos molhados emancipados

     

    Chœur :

     

    Traduction:

     

    Les yeux humides

     

    Chœur :

    Il y a une goute de larme au coin de mon œil

    Il y a une goute de larme au coin de mon œil

    Il y a une goute de larme au coin de mon œil

    Il y a une goute de larme au coin de mon œil

     

    Couplet 1:

    La vieille dame est toute seule contemplant l’approche de la mort

    Sacrifices sur sacrifices redoublent notre souffrance

     

    Couplet 2:

    Si en un jour de plus ils pouvaient au moins voir et avoir un jour, dans la course au pouvoir, tout d’abord du pain pour manger

     

    Couplet 3:

    Des vieux et des vieilles qui pleurent du bonheur passager, grâce à la promesse de ce que leur disent les hommes de notre pays

     

    Couplet 4:

    Les veilles gens étaient jadis bien respectées

    C’était ainsi à cette époque-là

    Aujourd’hui l’amitié et les relations familiales — tout est manœuvré par le contexte

     

    Couplet 5:

    Les vieux sont morts assez tôt

    Leurs enfants auront le même destin

    Même les petits enfants ont peur de la situation qui prévaut

     

    Couplet 6:

    Regarde les bonnes gens bien ternis

    Regarde les voraces dévorant tout sur leur passage

    Regarde les malades appauvris

    E les yeux humides émancipés


    0 0

    Traduction de « Bougie ya motema », du Dr Nico, par Samuel Malonga

    Bougie ya motema (La bougie de mon cœur), Dr Nico et l’African Fiesta Sukisa

     

    Le Docteur de la musique congolaise parle d’un homme épris d’amour pour Ngalula, la mère de Kamunga. Cette belle dame est la bougie qui illumine son cœur. L’amoureux lui supplie d’oublier les autres hommes. Car outre sa beauté et sa chevelure débordante, cette créature a de jolies cuisses aguichantes semblables à une bouteille de bière renversée, les fameuses mipende ya milangi. La chanson est sortie me semble-t-il en 1968 aux éditions Sukisa.

     

    Lala pongi nga nasenga tubela

    Okondima ngai

    Nakotambuisa yo moto po yo ndima

    Eh ! Bougie ya motema Ngalula

     

    Lala pongi nga nasenga tubela

    Okondima ngai

    Nakotambuisa yo moto po yo ndima

    Eh ! Bougie ya motema Ngalula

     

    Lala pongi nga nasenga tubela

    Okondima ngai

    Nakotambuisa yo moto po yo ndima

    Eh ! Bougie ya motema Ngalula

     

    Refrain

    Ngalula mipende ya milangi

    Boya bango lokola lisano

    Kobosana te kombo bolingo

    Clémentine suka ya meme

    Moyi ebimi omoni Ngalula

     

    Ngalula mama na Kamunga

    Boya bango lokola lisano

    Kobosana te kombo bolingo

    Clémentine suka ya meme

    Moyi ebimi omoni Ngalula

    Ngalula mama na Kamunga

     

    Paroles

    Sukisa (2x)

     

    Ngalula mipende ya milangi

    Boya bango lokola lisano

    Kobosana te kombo bolingo

    Clémentine suka ya meme

    Moyi ebimi omoni Ngalula

    Ngalula mama na Kamunga

    Boya bango lokola lisano

     

    Traduction

     

    Dors pour que je confesse

    Tu ne me croiras pas

    Je te rendrai folle de moi afin que tu m’acceptes

    Eh ! Ngalula bougie de mon cœur

     

    Dors pour que je confesse

    Tu ne me croiras pas

    Je te rendrai folle de moi afin que tu m’acceptes

    Eh ! Ngalula bougie de mon cœur

     

    Dors pour que je confesse

    Tu ne me croiras pas

    Je te rendrai folle de moi afin que tu m’acceptes

    Eh ! Ngalula bougie de mon cœur

     

     

    Refrain

    Ngalula aux jolies cuisses

    Quitte-les comme par enchantement

    N’oublie pas le nom de l’amour

    Clémentine aux cheveux semblables à ceux de la brebis

    Le soleil est apparu et tu as vu Ngalula

     

    Ngalula aux jolies cuisses

    Quitte-les comme par enchantement

    N’oublie pas le nom de l’amour

    Clémentine aux cheveux semblables à ceux de la brebis

    Le soleil est apparu et tu as vu Ngalula

    Ngalula la mère de Kamunga

    Quitte-les comme par enchantement

     

    Paroles

    Sukisa (2x)

     

    Ngalula aux jolies cuisses

    Quitte-les comme par enchantement

    N’oublie pas le nom de l’amour

    Clémentine aux cheveux semblables à ceux de la brebis

    Le soleil est apparu et tu as vu Ngalula

    Ngalula la mère de Kamunga

    Quitte-les comme par enchantement


    0 0

    Traduction de « Ndele okozonga » de Shaba Kahamba, par Samuel Malonga

     

    SHABA KAHAMBA

     

    Ndele okozonga (Toutefois, tu reviendras), Shaba Kahamba et le Bella-Bella

    Cette chanson de Shaba est sortie vers 1973. Elle est pour moi la plus belle de toutes les chansons que le bassiste Shaba a eu à composer. Cette complainte poétique étale la douleur d’une fille qui suite aux commérages  des personnes jalouses vient de perdre son amoureux. Mais elle garde l’espoir fou voir revenir vers elle celui qu’elle aime de tout son cœur et qui s’appelle Shaba Kahamba.

     

     

    Okoyebisa e bolingo youyou

    Kasi yango bolingo oyebaka te e

    Okoyebisa e bolingo youyou

    Kasi yango bolingo oyebaka te e

    Shaba Kahamba bolingo

    Shaba lakisa bango ndenge olingaka ngai

    Nayoki na Suto (?) ozali koyebisa Mbeki

    Soki olingaka ngai bayeba

    Shaba motema a

    Soki oboyi ngai nakoboma nzoto pamba

    Vraiment sango ekei yo oboyi ngai

    Bolingo na biso ekoma se ya songi-songi

    Basala nionso po tokabuana dit

    Tika naloba Shaba motema

     

    Paroles

    Shaba

    Naboya yo …te

     

    Okoyebisa e bolingo Youyou

    Kasi yango bolingo oyebaka te e

    Okoyebisa e bolingo Youyou

    Kasi yango bolingo oyebaka te e

    Shaba Kahamba bolingo

    Shaba lakisa bango ndenge olingaka ngai

    Nayoki na Suto (?) ozali koyebisa Mbeke

    Soki olingaka ngai bayeba

    Shaba motema a a

    Soki oboyi ngai nakoboma nzoto pamba

    Vraiment sango ekei yo oboyi ngai

    Bolingo na biso ekoma se ya songi-songi

    Basala nionso po tokabuana dit

    Tika naloba Shaba Kahamba

     

    Refrain

    Kokende yo okeyi

    Ndele yo okozongela

    Shaba bolingo lelo nakomi kolela yo o

    Shaba bolingo

    Shaba bolingo o o

    Shaba bolingo

    Shaba motema a

    Shaba bolingo

    Shaba mabanzo

     

    Shaba bolingo 

    Shaba bolingo o o

    Shaba bolingo

    O o  bakolela yo  o

    Shaba bolingo

     

    ba momie bakolela yo o

    Shaba bolingo

    Shaba bolingo o

    Shaba bolingo

    Shaba motema o

     

    Shaba bolingo o

    Shaba bolingo o

    Shaba bolingo

    Shaba motema a

     

    Hein hein

    Shaba bolingo

    Hein hein

    Shaba bolingo

    Hein hein

    Shaba bolingo

     

     

    Shaba bolingo 

    Shaba bolingo o

    Shaba bolingo

    O Shaba motema

     

     

    Traduction

     

    Tu vas l’annoncer mon amour, mon chéri

    Mais cet amour tu ne le connais pas

    Tu vas l’annoncer mon amour, mon chéri

    Mais cet amour tu ne le connais pas

    Shaba Kahamba mon amour

    Shaba, montre-les comment tu m’aimes

    Suto m’a raconté que tu as dit à Mbeke

    Qu’elles veulent savoir si tu m’aimes réellement

    Shaba mon cœur

    Je vais me suicider si tu me laisses tomber

    Vraiment, la nouvelle s’est répandue que tu as rompu

    Notre amour souffre de tant de commérages

    Ils font tout pour qu’on se sépare

    Laisse-moi parler, Shaba Kahamba

     

    Paroles

    Shaba

    Je ne te quitterai pas

     

    Tu vas l’annoncer mon amour, mon chéri

    Mais cet amour tu ne le connais pas

    Tu vas l’annoncer mon amour, mon chéri

    Mais cet amour tu ne le connais pas

    Shaba Kahamba mon amour

    Shaba, montre-les comment tu m’aimes

    Suto m’a raconté que tu as dit à Mbeke

    Qu’elles veulent savoir si tu m’aimes réellement

    Shaba mon cœur

    Je vais me suicider si tu me laisses tomber

    Vraiment, la nouvelle s’est répandue que tu as rompu

    Notre amour est sujet à trop de commérages

    Ils font tout pour qu’on se sépare

    Laisse-moi parler, Shaba Kahamba

     

    Refrain

    Tu es parti

    Mais tôt ou tard, tu reviendras (vers moi)

    Shaba mon amour

    Aujourd’hui, je te pleure 

    Shaba mon amour

    Shaba mon amour

    Shaba mon cœur

    Shaba mon amour

    Shaba de mes pensées

    Shaba mon amour

    Shaba mon amour

    Shaba mon amour

    Oh ! Je te pleure

    Shaba mon amour

    Les filles te pleurent

    Shaba mon amour

    Shaba mon amour

    Shaba mon amour

    Shaba mon cœur

    Shaba mon amour

    Shaba mon amour

    Shaba mon amour

    Shaba mon cœur

    Hein hein

    Shaba mon amour

    Hein hein

    Shaba mon amour

    Hein hein

    Shaba mon amour

     

    Shaba mon amour 

    Shaba mon amour

    Shaba mon amour

    O Shaba mon cœur

     

     


    0 0

    Traduction de « La vérité de Franco » par Samuel Malonga 

     La vérité de Franco, Franco et l’OK Jazz

    Comme dans ses habitudes, Oncle Yorgho crache ses vérités à la femme qu’elle aime. Parce qu’il lui voue un amour franc et sincère, il ne lui cache pas ce qu’il attend d’elle. Cette dernière étant mariée, l’artiste lui donne tout une série de recommandations à suivre à la lettre pour cacher leur amour. Drôle d’idylle ! Le titre lui-même en dit long. La chanson est sortie en 1967-1968.

     

    Naboyi nde kosamba

    Naboyi nde kosamba

    Naboyi nde kosamba epayi ya bazuzi o

    Po ngai nalingaka yo mingi o

    Yo moko oyebi po nini o

     

    Naboyi nde bayeba

    Naboyi nde bayeba

    Naboyi nde bayeba epayi na bino

    Po yo olingaka ngai mingi o

    Noki bakoyeba mobali yango

     

    Nalingi nde b’indife

    Nalingi nde b’indife

    Nalingi nde b’indife epayi na ngai bandeko

    Po ngai nasekisaka yo mingi o

    Noki bakoyeba l’amour na ngai

     

    Kotéléphoner te o

    Kotéléphoner te o

    kotéléphoner te o noki bakoyeba

    Po ngai nabimaka nde mingi o

    Noki nakotuna ngai na Verobi (?)

     

    Nalingi nde obota

    Nalingi nde obota

    nalingi nde obota na mobali na yo

    Payi na ngai bakamataka ngai mingi o

    Noki bakoyeba muana ya ngai

     

    Nalingi nde obomba

    Nalingi nde obomba

    Nalingi nde obomba na mobali na yo

    Po tomeseni mingi o motema

    Noki akobela maladie ya souci

     

    Nalingi tofingana

    Nalingi tofingana

    Nalingi tofingana lokola moto nionso

    Po nalingi bayeba ngai te o

    Noki bakofunda na type na yo

     

    Nalingi nde tokima

    Nalingi nde tokima

    Nalingi nde tokima ata na Brazzaville

    Soki pe bayoki bakamua

    Noki bakosala biso ba enquêtes

     

    Paroles

    Ah Zéro Huit

    Nalingi nde bayeba epayi na …

     

    Naboyi nde kosamba

    Naboyi nde kosamba

    Naboyi nde kosamba epayi ya bazuzi o

    Po ngai nalingaka yo mingi o

    Yo moko oyebi po nini o

     

    Kotéléphoner te o

    Kotéléphoner te o

    Kotéléphoner te o noki bakoyeba

    Po ngai nabimaka nde mingi o

    Noki bakotuna ngai na Verobi (?)

     

     

    Traduction

     

    Je ne veux pas passer en jugement

    Je ne veux pas passer en jugement

    Je ne veux pas passer en jugement chez les juges

    Parce que je t’aime beaucoup

    Tu sais toi-même pourquoi

     

    Je ne veux pas que l’on sache

    Je ne veux pas que l’on sache

    Je ne veux pas que ta famille soit au courant

    Parce que tu m’aimes trop

    Sinon cet amant sera connu

     

    Je veux que tu fasses l’indifférente

    Je veux que tu fasses l’indifférente

    Je veux que tu fasses l’indifférente à mon endroit

    Parce que je blague souvent avec toi

    Les gens découvriront vite  mon affection pour toi

     

    Ne téléphone surtout pas

    Ne téléphone surtout pas

    Ne téléphone surtout pas sinon les gens seront au courant

    Parce que je sors souvent

    Et ils iront s’informer auprès de Verobi (?)

     

    Je veux tu aies un enfant

    Je veux tu aies un enfant

    Je veux tu aies un enfant avec ton époux

    On me harcèle avec des questions  dans ma famille

    Sinon les gens sauront que cet enfant est le mien

     

    Je veux que tu caches

    Je veux que tu caches

    Je veux que tu caches à ton mari

    Parce que nous nous sommes familiarisés, mon amour

    Sinon ton époux souffrira des soucis

     

    Je veux qu’on s’insulte mutuellement

    Je veux qu’on s’insulte mutuellement

    Je veux qu’on s’insulte mutuellement comme tout le monde

    Parce que je ne veux pas que l’on me découvre

    Sinon les gens me dénonceront à ton mari

     

    Je veux que nous fuguions

    Je veux que nous fuguions

    Je veux que nous fuguions même à Brazzaville

    Que les gens soient surpris lorsqu’qu’ils l’apprendront

    Sinon ils feront des investigations

     

    Paroles

    Ah Zéro Huit

    Je voudrais qu’ils sachent ……

     

    Je ne veux pas passer en jugement

    Je ne veux pas passer en jugement

    Je ne veux pas passer en jugement chez les juges

    Parce que je t’aime beaucoup

    Tu sais toi-même pourquoi

     

    Ne téléphone surtout pas

    Ne téléphone surtout pas

    Ne téléphone surtout pas sinon les gens seront au courant

    Parce que je sors souvent

    Et ils iront s’informer auprès de Verobi (?)


    0 0

    66ème anniversaire  du prof. Augustin Odimba et tant d’heureux événements au sein de sa famille.

     

     

    sur la photo: sa fille Marie-Divine Akonga, son petit-fils André, et Augustin Odimba

    .

     

    Le 15.08.2017, le prof, Augustin Odimba Omakoko, un des soutiens du site mbokamosika a atteint ses 66 ans d’âge. Durant le week-end prochain , il va célébrer cet heureux événement en même temps que le Baccalauréat de son fils Pierre.

     

    Pour faire plaisir à sa famille, notamment à ses enfants : Marie-Divine Akonga ( sur la photo avec le petit-fils André), Darlène Odimba , Pierre Odimba, et à ses amis, il voudrait auditionner une série de chansons de la musique congolaise.

     

    Vu notre emploi du temps actuel sur le site, nous sommes en mesure de ne diffuser que huit chansons sur les dix sollicitées.  Les autres seront auditionnées ultérieurement.

    Mbokamosika souhaite un joyeux anniversaire au professeur Augustin Odimba


    0 0

     

     

    Traduction de « Journal Dipanda », de Demon Kasanaut et le Negro Band, par Messager

     

    1 - debout en haut :de gauche à droite : Ibrahima DIOP "Terzieff (saxo) - Louis NGUEMA "Lili" (guitare accompagnement) - Robert MASSENGO (Percussions) - Rubin TOMBA "Major" (Batterie) 

      2 - debout 2ème rangée : Jean-Marie FOUSSIKOU "Nezi" (chant) - Grégoire LOUVOUEZO (guitare basse) - Maurice BONGOLO (chant) - DANA  (chant) - Pierre LOUKOUAMOUSSOU (saxo )

    3 - accroupis : Max MASSENGO - DEMOND KASANAUT (chant) Jean-Marie MBAYO (guitare)  à l'angle t  : Willy NZAOU guitare solo).

    Journal Dipanda- Le journal "l’Indépendance"

     

    1er Couplet.

     

    Natamboli natamboli nayoki nsango ya mboka

    J’ai marché, j’ai marché, j’ai écouté les nouvelles du pays

    Naluki dit journal po natanga oh

    J’ai donc cherché un journal pour m’informer

    Nasombi dit journal nafungoli likolo

    J’ai alors acheté un journal, en l’ouvrant au-dessus :

    Namoni kombo oh Dipanda dit oh

    J’ai vu qu’il s’appelait Indépendance

    Nsango ya bana Congo na kati  boo

    Dedans, il y avait l’actualité sur le Congo

    Nsango ya Révolution na kati boo

    L’actualité sur la Révolution

    Nsango ya mikili misusu na kati boo

    L’actualité internationale

     

    Natuni epai basalaka Dipanda

    Je me suis renseigné sur le siège de journal

    Na Rue Banza oh face ya Foyer social oh

    C’est sur Rue Banza, en face du Foyer social

    Natuni ba tata basalaka Dipanda kombo na bango bo oh oh

    J’ai voulu savoir les noms de l’équipe rédactionnelle

    Tala Ngai bobo

    Tala Ngai

    Lunda Jean bobo

    Lunda Jean.

    Kamake bobo

    Kamake

    Bango bana Dipanda bobo

    Voilà les journalistes de l’Indépendance  

    Tala ngai bobo

    Tala Ngai

    Lunda Jean bobo

    Lunda Jean.

    Kamake bobo

    Kamake

    Bango bana Dipanda bobo

    Voilà les journalistes de l’indépendance

     

    2ème Couplet

     

    Reprise du 1er couplet

     

    Sebene

     

    Paroles :

    Journal Dipanda mboka mobimba

    Le Journal Indépendance, à travers tout le pays

    Soki osombi journal te likambo na yo.

    Si vous ne l’achetez pas, la faute vous incombe

    Oka Dipanda

    Lisez l’indépendance

     

    3ème  Couplet.

     

    Nawuti mosika dit eh

    Je viens de loin

    Nayoki nsango na mosika dit ye

    J’ai appris la nouvelle de loin

    Dipanda dit oh

    L’Indépendance

    Journal ya bana mboka oh

    Le Journal des patriotes

    Tosomba totanga nsango ya mokili dit eh

    Achetons-le afin de nous informer sur les nouvelles du monde

    Tala ngai bobo

    Tala Ngai.

    Lunda Jean bobo

    Lunda Jean

    Kamake bobo

    Kamake

    Bango bana Dipanda bobo

    Voilà les journalistes de l’Indépendance

     

    Refrain

     

    Dipanda bobo

    L’Indépendance

    Dipanda bobo

    L’Indépendance

    Dipanda bobo

    L’Indépendance

    Dipanda bobo

    L’Indépendance

     

     

     

     


    0 0

    Traduction de « Faute ya commerçants » de Lutumba, par Samuel Malonga

    Faute ya commerçant  (La faute du commerçant), Lutumba Simaro et le TP OK Jazz.

    Une femme qui vient d’être quittée par son mari au dépend d’une rivale, crache sa peine à Kadima qu’elle appelle affectueusement Kadi. Voilà résumé en peu de mots cette belle composition du poète Lutumba sortie en 1982. Elle est chantée par Sam Mangwana dont la voix limpide lui a donné une dimension plus romantique. Mais fait rare dans la musique congolaise, la guitare solo n’est pas jouée par un soliste de l’OK Jazz mais plutôt par Dino Vangu de l’Afrisa International sur demande de Simaro Masiya lui-même. Cette complainte lyrique exécutée sur fond du saxo emballant du maestro Empompo Loway fut sacrée meilleure chanson de l’année 1982 par les chroniqueurs kinois de musique. De la pure rumba odemba.

     

    Kadima, tala balingi kokunda ngai mobesu

    Kadima, regarde, ils veulent m’enterrer vivant

    Nazali nanu kopema nanu nakufi te o o  ah

    Je vis pourtant, je ne suis pas encore morte

    Kadima, mobali akabi ngai cadeau na bambanda

    Kadima, mon mari m’a donnée en cadeau aux rivales

    Nazali nanu na mayi na nzoto elenge  yo yo ah

    Je suis pleine de vitalité car encore jeune

    Foti ya mbanda te o foti ya komelesa

    Ce n’est pas la faute de ma rivale mais plutôt celle du commerçant

    Atekeli biso elamba ndenge moko o bampangi e

    Il nous a vendu un vêtement identique oh mes amis

    Komelesa ye ko aluka na ye se mbongo

    Le commerçant, lui, ne cherche que l’argent

    Ngai na mbanda tokokani e e ye ye ah

    Ma rivale et moi sommes maintenant égales

    Nzambe asala ngai moke lokola tonga masini

    Dieu m’a créée mince comme l’aiguille d’une machine à coudre

    Mbanda abanga lolendo na ngai te o ima o o ye ye  a  yele yele

    Mon orgueil ne fait pas peur à ma rivale

    Mao tala Kisasa mobimba balali

    Regarde Mao, Tout Kinshasa dort

    Ngai nazali se kotanga plafond na canapé o mawaze e

    Je suis pourtant assise sur le canapé en train de compter les plafonds

    Kadi, mobala akabi ngai cadeau na baleki

    Kadi, mon mari m’a offerte en cadeau aux plus jeunes

    Bazalaki kobenga ngai yaya na nzela ya zando e hum nasambue o o

    Qui respectueusement m’appelaient grande sœur,  me voilà discréditée

    Ngai namesana koseka ata lelo nasiliki

    Moi qui suis habituée à rire, même si aujourd’hui je m’énerve

    Mbanda abanga kanda na ngai te o malole ye ye  ah

    Ma rivale ne redoutera pas ma colère, oh ! Comme c’est stupide

    Taille ya mannequin ngai mwana Lomeka

    Avec ma taille de mannequin, moi l’enfant de Lomeka

    Mobali asambwisi nga likolo ya vengeance o o yoyo ah o mina lewa e ee

    Mon mari m’a déshonorée par vengeance  oh je suis ivre (de son amour)

     

     

    Paroles

    Ngai na mbanda tokokani ba points

    Ma rivale et moi avons les mêmes points

    Foti ya komelesa hum mboka oyo makambo

    C’est la faute du commerçant hum trop de problèmes dans cette ville

    Oka miziki ya bana mboka  hum

    Écoutez la musique des enfants du pays

     

     

     

    Ima ima e ima ima e ima ima e ye ye ye e bolingo pasi e  mama ah

    Ima ima e ima ima e ima ima e ye ye ye e comme l’amour fait souffrir

    Maloba ya tata liboso akata motema

    Les paroles de mon père avant qu’il ne rende l’âme

    Na mbeto ya lopitalo ayebisaka ngai boye:

    Dans son lit d’hôpital, il m’a dit ceci :

    Mwana soki kokelela eleki na la vie

    Ma fille, si dans la vie tu demeures dans la nécessité

    Bakoya kobenga yo maboko makasi e

    Les gens t’appelleront avare

    Muana soki vérité eleki mingi na monoko

    Ma fille, si dans ta bouche sort trop de vérités

    Bakoya kobenga yo epanza makita

    Les gens t’appelleront trouble-fête

    Soki mobali alembi kosalela yo zuwa

    Si ton mari n’est plus jaloux de toi

    Wana ekomi kaka libala ya provisoire

    Sache que  ce mariage devient éphémère

    Muasi ya mobulu asimbaka makuela ve

    Une femme légère ne reste pas longtemps en couple

    Suka ya likambo se baboya ye

    Elle finit par être répudiée

    Niongo ya pongi suka se ofuta

    On paie toujours la dette du sommeil

    Mwasi yo obongaki se ndako ya Masiya e ima o mama ah

    Femme, ta place était dans la maison de Masiya

     

     

    Paroles

    Hum Loway kolela te

    Loway ne pleure pas

    Oka hum

    Écoutez hum

     

     

     

    Kadi, bakana ngai kala, bayina ngai yo

    Kadi, on m’en veut depuis longtemps, on me hait

    Mobali aboya ngai kala nakoyebaka te o o ah

    Mon mari ne m’aime plus depuis des lustres sans que je ne le sache

    Likambo nasala eleki lelo mbula zomi o

    L’erreur que j’avais commise il y a dix ans

    Mobali akangela ngai kanda na motema

    Mon mari l’a gardée dans son coeur

    Tokolia tokomela ata nasengi pardon

    Nous mangions et buvions, même si je demande pardon

    Ye na motema aboya kolimbisa ngai

    Il ne m’a jamais graciée au fond de son cœur

    Aye koboya ngai se tango nalingi ye mingi o

    Il me quitte au moment où mon amour pour lui est fort

    A ngai naniokuami yoyo o o mama o yoyo

    Ah ! J’en souffre terriblement

    Mobali atiki ngai bolingo na lolemo e o yeye

    L’affection pour mari m’est accrochée à la langue

    Libala epesi ngai pension ya bomuana o o yoyo

    Le mariage m’a donné une retraite précoce

    Mobali akabi ngai cadeau na bambanda e o mama

    Mon mari m’a livrée aux mains des rivales

    Je moyen pas comprendre o o o yoyo

    Je n’arrive pas à comprendre

    Ah ! J’ai mouru tension e e  mama o o

    Ah ! Je vais mourir de tension artérielle

    Mobali atiki ngai bolingo na lolemo e ima  o mama

    L’amour pour mari m’est accroché à la langue

    Libala epesi ngai pension ya bomuana boye o o mama

    Le mariage m’a envoyé en retraite précoce

    Mobali akabi ngai cadeau na bambanda e

    Mon mari m’a livrée aux mains des rivales

    O mama a moi j’ai moyen pas comprendre o

    Oh !  Maman, je n’arrive pas à comprendre

    O yo yo e e e moi j’ai mouru tension e e

    Ah ! Je vais mourir de tension artérielle

    Kisasa bazui lisolo ya kosolola

    A Kinshasa, les gens ont un sujet de conversation

    kombo na ngai esili e  um mama

    Mon nom est sur toutes les lèvres

    Banda na nganda Lineti e

    A commencer par le bar Lineti

    O yoyo e ata epai ya Seli Zozo e

    Oh ! Même chez Chérie Zozo

    Epayi ya Bébé kombo na ngai esili kosila saint pauli nde supu e

    Chez Bébé mon est dans toutes les bouches avec la saint pauli en guise de soupe

    O o yeye moi j’ai mouru tension e e e

    Oh ! Je vais mourir de tension artérielle

    Ima ima e yeye ima ima ye ngai nawi o o

    Oh ! Je meurs

    O o yoyo mobali akabi ngai cadeau na bambanda e

    Mon mari m’a offerte en cadeau aux rivales

    O mama libala epesi ngai pension ya bomuana e

    Le mariage m’a envoyée en retraite en pleine jeunesse

    O mama

    Oh ! Maman

     

    Nabelela o mama a

    Je crie au secours maman


    0 0

    Traduction de « Nakomitunaka », de Verckys, par Samuel Malonga

     

    Nakomitunaka  (Je me demande)

     

    Qui est l’homme noir ? D’où vient-il ? Qui est son tout premier ancêtre ? Où est-il ? Pourquoi tant d’injustices et de discriminations envers le nègre au sein de l’Église? Pourquoi Dieu nous a-t-il crées noirs ? Telles sont les questions qui hantent le compositeur. Il s’interroge lui-même. Il se demande et finit par coucher le texte de cette chanson.

     

    A l’époque de sa sortie en 1972, en pleine politique de retour puis de recours à l’authenticité, Mobutu est en conflit ouvert et direct avec l’Église catholique à travers la personne du cardinal Malula. Cette chanson sonne comme une réponse du berger à la bergère. Une aubaine pour le président. A sa demande, la Voix du Zaïre fait passer quotidiennement sur les antennes de la radio nationale, l’œuvre controversée et reprouvée par plusieurs chrétiens.

     

    Mais des questions méritent d’Être posées. Verckys avait-il profité de la crise Malula-Mobutu pour écrire sa chanson ? Ou voulait-il profiter les bonnes grâces du Guide en s’attaquant à L’Église au moment où le torchon brûlait entre l’État et les catholiques? Chantée par Pépé Kallé, cette composition considérée comme hérétique coûta l’excommunication à son auteur. En 2016, sa fille, Ancy Kiamuangana a mis sur le marché une version relookée du titre.

     

    NAKOMITUNAKA

     

    Ah eh Nakomitunaka (2x)

    Ah! Je me demande

     

    Nzambe  o nakomitunaka o (2x)

    Je me demande, mon Dieu,

    Poso muindo euta nde wapi o (2x)

    Où se trouve l’origine de la peau noire?

    Koko ba biso ya kala ye nani?

    Qui est notre ancêtre originel?

    Yezu muana Nzambe ye nde mondele

    Jésus le Fils de Dieu est de race blanche

    Adamu na Eva bango nde mindele

    Adam et Ève sont de race blanche

    Basantu nionso bango pe mindele

    Tous les saints sont de race blanche

    Pona nini?

    Pourquoi ?

     

    Ah eh Nakomitunaka (2x)

    Ah! Je me demande

     

    Nzambe  o nakomitunaka o (2x

    Mon Dieu, je me demande,

    Ba buku ya Nzambe tomonaka boye :

    Dans les livres liturgiques nous voyons ceci :

    Basantu nionso foto se mindele

    Tous les saints sont blancs

    Banzelu nionso bange pe mindele

    Tous les anges sont blancs

    Soki zabulu foto moto moyindo Ahn!

    Pour le diable, la photo est celle d’un Noir  ahn

    Injustice euta wapi o a mama ?

    D’où provient cette injustice ?

     

     

    Ah eh Nakomitunaka (2x)

    Ah! Je me demande

     

    Ah eh Nakomitunaka (2x)

    Ah! Je me demande

     

    Nzambe  o nakomitunaka o (2x

    Je me demande, mon Dieu,

    Poso muindo euta nde wapi o (2x)

    Où se trouve l’origine de la peau noire?

    Banoko bakanga biso mayele boye

    Les Belges freinent notre épanouissement

    Bikeko ya bakoko bango baboyaka

    Ils désavouent les statues de nos ancêtres

    Kisi ya bakoko bango bandimaka te

    Ils nient le fétiche de nos ancêtres

    Kasi na ndako ya Nzambe biso tomonaka

    Mais dans l’église nous voyons

    Tokosambela chapelet na maboko

    Nous prions avec nos chapelets en mains

    Tokosambela bikeko bitondi ndako

    Nous prions dans  une église bondée de statues

    Kasi bikeko yango se mindele

    Mais ces statues représentent des personnes de race blanche

    Pona nini Nzambe?

    Pourquoi Bon Dieu ?

     

    Ah eh Nakomitunaka (2x)

    Je me demande

     

    Nzambe  o nakomitunaka o

    Mon Dieu, je me demande

    Ba prophètes ya mindele biso tondimaka

    Nous croyons aux prophètes de race blanche

    Kasi ya bato moyindo bango bandimaka te e

    Mais eux ne croient pas à ceux de race noire

    Pona nini Nzambe osala biso boye?

    Pourquoi nous as-tu créés ainsi mon Dieu ?

    Afrika miso efungwami

    Afrique, tes yeux sont ouverts

    Afrika tozonga sima te a mama a

    Afrique, ne reculons pas

     

    Ah eh Nakomitunaka (2x)

    Je me demande

     

    Ah eh Nakomitunaka (2x)

    Je me demande

     

    Nzambe  o nakomitunaka o

    Mon Dieu, je me demande

    Poso muindo euta nde wapi o (2x)

    D’où vient la peau noire?

    Koko ba biso ya kala ye nde nani e?

    Qui est notre ancêtre originel ?                    

    Yezu mwana Nzambe ye nde mondele

    Jésus le Fils de Dieu est de race blanche

    Adamu na Eva bango nde mindele

    Adam et Ève sont de race blanche

    Basantu banso bango pe mindele

    Tous les saints sont de race blanche

    Pona nini Nzambe?

    Pourquoi bon Dieu ?

     

    Ah eh Nakomitunaka (2x)

    Ah! Je me demande

     

    Nzambe  o nakomitunaka o

    Mon Dieu, je me demande

    Ba prophètes ya mindele biso tondimaka

    Nous croyons aux prophètes de race blanche

    Kasi ya bato moyindo bango bandimaka te e

    Mais eux ne croient pas ceux de race noire

    Pona nini Nzambe osala biso boye?

    Pourquoi nous as-tu créés ainsi mon Dieu ?

    Koko na biso bato moyindo azali wapi o?

    Où est notre ancêtre originel, nous qui sommes noirs ?

    Afrika miso efungwami

    Afrique, tes yeux sont ouverts

    Afrika tozonga sima te e a mama a

    Afrique, ne reculons pas

     

    Ah eh Nakomitunaka (5x)

    Ah! Je me demande

     

     

     


    0 0

    Traduction de « Lola muana » de Dindo Yogo et le Macchi, par Messager

     

     Dindo Yogo, compositeur de "Lola Muana"

     

    Réalisée entre 1973 et 1974 par  Dindo Yogo au sein de l’orchestre Macchi , "Lola Muana" avait été dédiée à son fils Lola qui venait de naître. Outre Dindo Yogo, la jeune formation musicale Macchi avait révélé de grands talents, comme le soliste Nseka dit « Huit kilos** », et Fatima Lola.

    * L’expression « Etumba na *Ngwaka * » est rependue dans la Province de  l’Equateur  où elle signifie : une épreuve, ou un duel avec le redoutable guerrier de la tribu   « Ngwaka »

    « Kamanyola » : c’est une Division de l’Armée, créée par Mobutu vers 1974, avec l’aide de la Corée du Nord, dans laquelle Dindo Yogo rêvait que son fils Lola, puisse s’enrôler un jour en tant qu’officier. Raison pour laquelle il conseille dans la chanson son fils à  entreprendre des études. Mais le destin a fait que Lola avait emboîté le pas à son père en devenant musicien. Il est facile de deviner s’il avait suivi les conseils que lui avait prodigués son géniteur ou pas.

     

    .

     

    LOLA MUANA – LOLA JUNIOR

     

     

    1er Couplet

     

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah ah

    Lola eh Lola ah .

    Lola nakoyebisa ah

    Lola je te conseille.

    Landa nzela nakopesa ah

    Suis la voie que je projette pour toi.

    Sala kelasi muana okoma moto  Lola ah

    Fais des études mon fils, afin d’assurer ton avenir

     

    Pont

     

    2ème couplet

     

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah.

    Lola

    Lola

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah.

    Lola nakoyebisa ah ah

    Lola je te conseille.

    Landa nzela nakopesa ah

    Suis la voie que je projette pour toi.

    Sala kelasi muana okoma moto Lola ah

    Fais des études mon fils, afin d’assurer ton avenir.

     

    Pont

     

    Paroles

     

    Lola.

    Lola.

    Lola ya moke

    Lola junior.

    Ozali muana na ngai

    Tu es mon fils.

    Yoka toli napesa yo

    Écoute mes conseils.

    Oyoka te ?  teeh, teeh !!!

    Tu n’écoutes pas ?  Pas, pas !!!

    Maloba

    Des simples paroles.!!!

     

    Intermède

     

    3ème Couplet.

     

    Lola Yoka ndimbola

    Lola écoute la révélation

    Etindo

    Etindo.

    Ya ndoto na ngai tata ah

    De mon rêve, moi ton père.

    Yo Kamanyola Lola eh Lola ah

    Que tu deviennes un officier de la Division Kamanyola.

     

    Pont

     

    Lola yoka ndimbola

    Lola écoute la révélation

    Oh ngai eh

    Malheur à moi.

    Ya ndoto  na ngai tata ah

    De mon rêve, moi ton père.

    Yo Kamanyola Lola eh Lola ah

    Que tu deviennes un officier de la Division Kamanyola

     

           Le soliste Nseka dit "Huit kilos"

     

    Refrain :

     

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah.

    Natuna papa Etindo

    Que je me renseigne auprès de papa Etindo.

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah.

    Nasenga Moke Epam

    Que je demande à Moke Epam.

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah.

    Natuna Kana E Ley

    Que je me renseigne auprès de Kanai Ley.

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah.

    Oh Lola muana ah

    Oh Lola junior.

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah.

    Oh Lola mbo Mambo

    Oh Lola ma préoccupation.

    Lola ah Lola ah

    Lola eh Lola ah.

    Natuna Chérie Palanga

    Que je me renseigne auprès de la chérie Palanga.

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah.

    Natuna Mongita ngo oh

    Que me renseigne auprès de Mongita.

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah.

    Natuna Badjogo baba

    Que je me renseigne auprès de Badjogo le doyen.

    Lola eh Lola ah

    Lola eh Lola ah

     

    SEBENE

     

    Paroles

     

    Yoka etumba na ngwaka eh

    Écoutez le duel avec un guerrier ngwaka

    Yoka Etumba na ngwaka eh.

    Écoutez le duel avec un guerrier ngwaka.

    Huit Kilos**, huit kilos

    Huit kilos, huit kilos.

    Dansez, dansez

    Dansez, dansez

    Saccadé 23

    Saccadé 23

    Oh seli Mongita

    Oh chéri Mongita

    Oh le tout petit

    Oh le tout petit.

    Réchauffement Lomando

    Réchauffement Lomando.

    Réchauffement Lomando

    Réchauffement Lomando.

    Oh seli ya ya Gaby oh

    Oh la Chérie du "grand-frère" Gaby

    Huit Kilos. Pasi Michel

    Huit Kilos, Pasi Michel.

    Ototombe

    Allons-y.

     

    Animation

     

    Etumba na ngwaka eh

    Le duel avec un guerrier ngwaka

    Oh Lola eh

    Oh lola eh.

    Etumba na ngwaka eh

    Le duel avec un guerrier ngwaka

    Oh Lola eh

    Oh Lola eh

    Etc,

     

    P.S. Nous ne sommes pas sûrs d'avoir reproduit fidèlement tous les noms tels qu'ils ont été égrenés à travers l'animation et les paroles. Mais il est évident que l'essentiel du message du compositeur se trouve dans les 3 couplets et le refrain de la chanson.

    Suite au manque d'archivage fiable, les années de lancement de certaines  chansons congolaises demeurent approximatives.

     

     

     


    0 0

    Traduction de « Georgette naleli yo », de Lucie Eyenga et le Negro-Band, par Messager .

    Joseph Kabasele et Lucie Eyenga lors d'un enregistrement avec l'African-Jazz en 1953

     

    Le Negro-Band par exemple enregistrait sous le label de la maison Esengo de Dino Antonopoulos basée à Léopoldville. En 1960, pendant que cette formation procédait aux enregistrements à la Radio Brazzaville, Mfumu Fylla nous informe à travers son livre: "La musique congolaise du 20 e siècle", "que Dino Antonopoulos se présente en compagnie de Lucie Eyenga. Elle répète et enregistre aussitôt Georgette naleli yo. Quelques jours après la sortie du disque, elle se produit en public avec le Negro-Band."

     

    GEORGETTE NALELI YO—GEORGETTE JE TE PLEURE

     

    1er Couplet.

     

    Georgette motema mpe mabanzo

    Georgette mon cœur et mes pensées

    Mosika yodjali nalia te, pongi nalala te oh

    Éloignée de moi, je ne mange plus, ne dors plus.

    Soki pasi ebongi otindela ngai mikanda mpo nakitisa motema ah

    En cas de problème, autant m’écrire, afin de m’apaiser.

    Zongela ngai ata mbala moko

    Reviens à moi, ne fût-ce qu’une fois.

    Soki yo te chéri nakokatshua na na kati a ndako

    Si tu me manques, je risque de m’éteindre dans la maison.

    Yo moko oyebi bolingo ezali eloko ezanga miso

    Tu sais toi-même que l’amour n’a pas d’yeux.

     

     Intermède

     

    Paroles

    Matata

    C’est terrible

     

    2ème couplet.

     

    Zongela ngai ata mbala moko

    Reviens à moi, ne fût-ce qu’une fois.

    Soki yo te chéri nakokatshua na kati a ndako

    Si tu me manques, je risque de m’éteindre dans la maison.

    Yo moko oyebi bolingo edjali eloko moko ezanga miso

     Tu sais toi-même que l’amour n’a pas d’yeux

     

    REFRAIN

     

    Georgette ngai na ndako eh nakokota na nani eh ?

    Georgette avec qui je vivrai dans la maison.

    Chéri eh ngai na mesa eh nakolia na nani eh?

    Chérie avec qui je m’attablerai.

    Georgette ngai na mbeto eh nakolala na nani eh

    Georgette avec qui je dormirai dans mon lit.

     

    4X

     


    0 0

     

    Traduction de « LA TOUT NEIGE », de Jossart Nyoka et Zaïko L.L, par Messager

     

    Jossart Nyoka, à l'époque de  "La Tout Neige"

     

    « La Tout Neige », de Jossart Nyoka Longo fait partie de premiers enregistrements de l’orchestre Zaïko réalisés de 1970 à 1973, le tout premier 45T étant « Mosinzo » de Teddy Sukami.

    Cette œuvre de Zaïko (La Tout Neige"), ne figure pas sur la liste de notre ami Blondé, mais nous l’avons traduite pour démontrer à nos amis africains la qualité littéraire de premières chansons de Zaïko Langa-Langa.

    Vu diversité de la discographie de Zaïko, nous avons opté d’en publier l’échantillonnage de 1ères œuvres de principaux compositeurs.

    Toutefois, les mbokatiers qui tiennent à traduire les chansons de Zaïko et des autres formations musicales non encore traduites peuvent le faire quand ils voudront. Le patrimoine de la chanson congolaise étant colossal, il ne saurait être abordé par trois personnes seulement.

     

    LA TOUT NEIGE

     

    COUPLET.

     

    Na mosika y’okokamuisa ngai e.

    De loin, tu m’impressionnes.

    Na pembeni nakolenga ye ye

    De près, je tremble.

    Ndenge nini natuna kombo na yo oh oh o

    Comment oserai-je demander ton nom ?

     

    La Tout Neige yoka nayebisa oh

    La Tout Neige laisse-moi t’avouer.

    Tokosolola ndenge nini e ye

    Comment allons-nous aborder.

    Ngai na yo oh oh !

    Un entretien entre nous deux ?

     

    Nakosika manzaka se mpo na kotondo

    Je perds mes ongles à cause du chagrin.

    Kokamua te se mpo oleki kitoko oh

    Ne t’étonne pas, tu es trop belle

    Na kitoko ye ye ye eh

    La plus belle.

     

    2X

     

    REFRAIN

     

    Bakotongo ngai se mpo olingi ngai ah

    Ils me critiquent, car tu m’aimes.

    T.N. kolanda te

    T.N. ne n’en fais pas.

    Bakotumona ngai se mpo ondimi ngai ah

    Ils me taquinent, car tu m’a accepté.

    T.N. kosilika te

    T.N. ne te fâche pas.

    Bakoboya ngai se mpo oboya bango oh

    Ils me haïssent, car tu les a éconduits

    T.N. kofinga te

    T.N. ne les insulte pas

    Nakoseka bango ata basali

    Je me moquerai d’eux quoi qu’ils fassent.

    T.N. bayoka zuwa eh

    Afin qu’ils soient jaloux.

     

    ANIMATION ( à traduire a posteriori)

     

    Pene langoya ye ye

    Pene lamboka lola ye ye

    Pene langoya ye ye

    Pene lamboka lola ye ye

     

    Ngouabin* !

    Chauffez

     

    Langoya ye ye

    Langoya ye ye

     

    P.S. Cette animation est en langue "tetela", nous attendons la traduction d'ici peu.

    * "Ngouabin" est une danse initiée par Zaïko en 1970, qui tire son origine des pas de danse esquissés par le président Marien Ngouabi lors de la soirée de gala organisée à l'occasion du 5ème anniversaire du Régime Mobutu à Kinshasa.

     


    0 0

     

    Traduction de « Mokolo nakokufa », de Rochereau, par Samuel Malonga.

     

     

    Mokolo nakokufa (le jour où je mourrai)

     

    La chanson est sortie en 1966 sous le label Flash-Rochereau chante. L’idole d’ébène y aborde le thème de la mort. Lors d’une interview accordée à la RNTC à Kinshasa, Rochereau affirme que c’est la rébellion dans la partie Est du Congo qui lui a inspiré Mokolo nakokufa. Ces troubles ont coûté la vie à des centaines des milliers des civils et à plusieurs officiers supérieurs de l’armée dont les corps étaient ramenés nuitamment à Kinshasa.

     

    Avant de coucher son texte, des questions hantent l’artiste. A quoi penserait pour la toute dernière fois une personne avant de quitter ce monde et de s’en aller pour toujours alors que s’écoulent lentement mais sûrement les dernières minutes de sa vie terrestre? Quelle est la dernière question qu’elle se poserait alors que la fin approche et que le grand départ pour l’éternité est inéluctable? Devant cette réalité troublante, Rochereau imagine différents scénarios des personnes appartenant à diverses couches sociales mais toutes en partance pour le royaume des ancêtres au moment où dans leur solitude elles font face à l’inévitable. 

     

    Profondément émouvant, la chanson connaît un succès fulgurant au Congo et au-delà des frontières nationales. La mort a fait danser et les mélomanes ont dansé autour d’elle comme pour la défier. Mokolo nakokufa serait vendu à plus d’un million d’exemplaires. C’est, selon certains, le tout premier disque d’or obtenu par un musicien congolais. En décembre 1970, l’orchestre African Fiesta National se produit sur la scène de l’Olympia. Le titre figure dans le répertoire du groupe. Il y est exécuté devant une foule en délire.

     

    Mokolo nakokufa a marqué à jamais les annales de la musique congolaise moderne car avec ce titre Rochereau et Faugus ont introduit la guitare mi-solo. Une révolution ! Mais en réalité à qui revient sa paternité ? Wendo, Faugus ou Rochereau comme gravé sur le disque ? Pour lever la polémique, Le Bagata écrivit dans son livre-souvenir que cette chanson avait été inspirée par les mamiwata (sirènes) qui paraît-il sortaient de la rivière Kalamu pour danser en compagnie des Kinois chaque fois que cette chanson était jouée au bar Vis-à-vis.

     

    Le chef d’œuvre a connu plusieurs adaptations. Les plus révélatrices sont celles de Sam Mangwana et de Pegguy Tabu, son fils, chantée en duo avec Koffi Olomidé.

     

     

     

    Mokolo nakokufa (le jour où je mourrai)

     

    Mokolo mosusu ngai nakanisi

    Un jour je me suis à penser

    Naloti lokola ngai nakolala ah mama ah ah

    J’ai rêvé comme si je m’endormais

    Mokolo nakokufa

    Le jour où je mourrai

     

    Mokolo nakokufa nani akolela ngai?

    Qui va me pleurer le jour où je mourrai?

    Nakoyeba te o o tika namilela

    Je ne sais pas, laisse-moi me plaindre sur mon sort

    Liwa ya zamba soki pe liwa ya mboka?

    Une mort dans la forêt ou au village ?

    Liwa ya mpasi soki mpe liwa ya mayi o mama ah ah

    Une mort pénible ou une mort par noyade

    Mokolo nakokufa

    Le jour où je mourrai

     

     

    Mokolo nakokufa ngai motu ya pauvre

    Le jour où je mourrai moi homme pauvre

    Nakanisa Ida muasi oyo nabala

    Je penserai à Ida la femme que j’ai épousée

    Nakanisa kaka ban’oyo nabota

    Je penserai seulement aux enfants que j’ai eus

    Nasepela kaka mpasi ya mokili ezali kotikala

    Je me réjouirai de laisser derrière moi les souffrances d’ici-bas

    Mokolo nakokufa

    Le jour où je mourrai

     

    Mokolo nakokufa ngai motu ya mbongo

    Le jour où je mourrai moi homme riche

    Nakanisa falanga mingi oyo natiki

    Je penserai à l’immense fortune que je laisse

    Nakanisa lopango na bakaminion

    Je penserai à ma parcelle et aux voitures

    Nakanisi bana ngai natinda na Poto mama ah ah

    Je penserai à mes enfants que j’ai envoyés en Europe

    Mokolo nakokufa

    Le jour où je mourrai

     

    Mokolo nakokufa ngai motu ya kuiti

    Le jour où je mourrai moi le soulard

    Nakanisa kopo ya masanga na ngai

    Je penserai à mon verre de bière

    Nakanisa nini kaka suka ya sanza

    Je penserai seulement à la fin du mois

    Tango namelaka ngai na baninga ah mama ah ah

    Lorsque je trinquais avec des amis

    Mokolo nakokufa

    Le jour où je mourrai

     

    Mokolo nakokufa ngai muasi ya ndumba

    Le jour où je mourrai moi qui suis prostituée

    Nakanisa nini kaka perruque na ngai

    Je penserai seulement à ma perruque

    Nakanisa nini kaka bilamba na ngai

    Je penserai seulement à ma garde-robe

    Nakolela kaka African Fiesta etikala mama ah

    Je pleurerai seulement l’African Fiesta qui me manquera

    Mokolo nakokufa

    Le jour où je mourrai

     

     

    Paroles

    Guitare

    Guvano garçon repère-toi

     

     

    Mokolo nakokufa nani akolela ngai?

    Qui va me pleurer le jour où je mourrai?

    Nakoyeba te o o tika namilela

    Je ne sais pas, laisse-moi pleurer sur mon sort

    Liwa ya zamba soki pe liwa ya mboka?

    Une mort dans la forêt ou au village ?

    Liwa ya mpasi soki mpe liwa ya mayi o  mama ah ah

    Une mort pénible ou une mort par noyade

    Mokolo nakokufa

    Le jour où je mourrai

     

    Mokolo nakokufa ngai motu ya kuiti

    Le jour où je mourrai moi le soulard

    Nakanisa kopo ya masanga na ngai

    Je penserai à mon verre de bière

    Nakanisa nini kaka suka ya sanza

    Je penserai seulement à la fin du mois

    Tango namelaka ngai na baninga ah mama ah ah

    Lorsque je trinquais avec des amis

    Mokolo nakokufa

    Le jour où je mourrai

     

    Mokolo nakokufa ngai muasi ya ndumba

    Le jour où je mourrai moi qui suis prostituée

    Nakanisa nini kaka perruque na ngai

    Je penserai seulement à ma perruque

    Nakanisa nini kaka bilamba na ngai

    Je penserai seulement à ma garde-robe

    Nakolela kaka African Fiesta etikala mama ah

    Je pleurerai seulement l’African Fiesta qui me manquera

    Mokolo nakokufa

    Le jour où je mourrai

     

    Mokolo nakokufa (7x)

    (Sanglots)

    Le jour où je mourrai


    0 0

     

    Traduction de « Minge Rumba Fiesta », de Rochereau et l’African Fiesta, par Messager

     

     

    Avant de traduire la chanson « Minge Rumba Fiesta », de Rochereau et l’African-Fiesta Vita, sortie en 1964, nous avons consulté notre aîné Ignace Mukendi, pour avoir des plus amples détails.

     

    Comme d’habitude, ce dernier nous a bien éclairé à travers son message ci-dessous. Selon ses explications et d’après notre observation, nous avons déduit que le terme « Minge » est le dimunitif de « Mingeli », qui signifie éblouissant, étincelant, radieux… Nous estimons que ce terme dérive du verbe « Kongenga » qui signifie briller.

     

    À notre connaissance, ce terme a été utilisé maintes fois dans la chanson congolaise, notamment dans « Makila eyina Nzoto » et « Minge Rumba Fiesta », de l’African-Fiesta, ainsi que dans « Kin Kiesse » de Zaïko. À travers ces œuvres, le terme « Ngeli Ngeli » est mis évidence.

     

    Rappelons qu’en 1964 et ’65, les femmes congolaises raffolaient des pièces éblouissantes baptisées « Ngeli-Ngeli », qui devenaient encore plus étincelantes au contact des lumières la nuit. Ces pièces ressemblaient aux métrages que portent les femmes indiennes jusqu’à présent.

     

    Messager

     

    Je pense qu'il s'agit de la chanson MINGE RUMBA FIESTA, une composition de Rochereau avec l'African Fiesta version VITA et non African Fiesta National comme c'est écrit sur You tube . Elle est de 1964.

    Les musiciens ont l'habitude de composer les chansons en leur nom, c'est depuis l'African Jazz, Ok Jazz et l'African Fiesta Vita n'a pas fait exception. Déjà l'African Fiesta Vita avait chanté FIESTA KOMBO YA SIKA avec les noms des musiciens qui composaient cet orchestre en ce temps- là. 

    Presque tous les mots qui se trouvent dans une chanson ont une connotation musicale.

    Minge ou mingeli sonne très bien, ce n'est ni un club de fanatiques ni une boîte de nuit, à ma connaissance, il ne faut pas aller chercher loin.

    C'est une chanson très gaie par  les voix  de Rochereau ,Photas, Pablito (Pamela Munka) et la sonorité de la musique( guitare de Dr Nico).

     

    Amicalement.

     

    Ignace MUKENDI

     

    MINGE RUMBA FIESTA.

     

    Nsango ya bana ngo Minge

    L’avènement des jeunes artistes est éblouissant.

    Lingomba ekongenga nayoki na mosika

    Leur orchestre radieux, je l’ai appris de loin.

    Kombo ya bana etamboli

    Leur renommée s’est répandue.

    Nayoki yoyo, nayoki se na nsango Mingeli

    Selon les informations, c’est éblouissant

    Minge Minge ya bana mboka

    Éblouissants, éblouissants ces jeunes musiciens

    Lingomba ya bana oyo boyoka na nsango

    L’orchestre des jeunes artistes réputés

     

    Nakokamua mingi mpo bakotanga

    Je m’étonne du fait que l’on cite.

    Mpe bakokumisa African Fiesta ah

    Et que l’on admire l’African-Fiesta.

    Nalingi namona se miso

    Je voudrais également le voir.

    Ngai ko matoyi makangami o na nsango

    Moi dont les oreilles ont été rebattues par les rumeurs

     

    2X

      

    Intermède

     

    Nakokamua mingi mpo bakotanga

    Je m’étonne du fait que l’on cite.

    Mpe bakokumisa African Fiesta ah

    Et que l’on admire l’Affrican-Fiesta.

    Nalingi namona se miso

    Je voudrais également le voir.

    Ngai ko matoyi makamngami o na nsango

    Moi dont les oreilles ont été rebattues par les rumeurs

     

     2x

     

     

    Refrain

     

    Oh mama ah .

    Oh maman

    Oh yaya ah

    Oh aîné

    Minge Minge

    Éblouissant, éblouissant

    Roger Izeidi Minge Minge

    Roger Izeidi est éblouissant

    Docteur Nico Minge Minge

    Docteur Nico est éblouissant

    Tabu Rochereau Minge Minge

    Tabu Rochereau est éblouissant

    Willy na Dechaud Minge Minge

    Willy et Déchaud sont éblouissants

    Depuissant ye na Mwena Minge Minge

    Depuissant et Mwena sont éblouissants

    Pablicto na Pothas Minge Minge

    Pablito et Pothas sont éblouissants

    Augu na Averès Minge Minge

    Augu et Averès sont éblouissants

    José, Fracasseur Minge Minge

    José et Fracasseurs sont éblouissants

    African Fiesta Minge Minge

    African-Fiesta est éblouissant

     

    3X

     

     


    0 0

    Traduction de « Connaissance, koyebana » de Rochereau, par Samuel Malonga

     

    Connaissance koyebana (Connaissance, c’est se connaître) Rochereau et l’African Fiesta National, le Peuple.

     

    Intermède

    Annie yela nga ya yo motema e e

    Annie apporte-moi ton coeur

    Annie nati motema po okoma wa e

    Annie je crois que tu deviendras ma…

    Ngai nalembi nakotuna yo o

    J’en ai assez de demander de tes nouvelles

     

    Bayebisaki ngai po te nabengisa yo Annie kuna na Renkin

    Annie, on m’avait dit de t’inviter à Renkin

    Nabengisi yo mpo te namonisa yo Annie e ndenge nazoki

    Je t’ai fait venir pour te dire combien je suis touché

    Lelo natali na sima mama bamposo na mposo okomonana te

    Voilà des semaines que tu ne te fais pas voir ma chère

    Nakoluka ba nzela nionso mais nakokite kosilisa mabanzo

    Je fais de mon mieux mais je n’arrive pas à t’oublier

    Yaka e po nalinga yo Annie e nasilisa mabanzo

    Viens Annie car je t’aime, j’aimerais oublier mes soucis 

    Ya koloba loba ekoki te yaka e tosala connaissance

    Il n’y a pas de quoi discourir, viens afin qu’on se fasse connaissance

     

     

    Paroles

    Connaissance koyebana

    Connaissance, c’est se connaître

    Et alors

     

     

    Bayebisaki ngai po te nabengisa  yo Annie kuna na Renkin

    On m’avait dit de t’inviter Annie à Renkin

    Nabengisi yo po te namonisa yo Annie e ndenge nazoki

    Je t’ai fait venir pour te dire combien je suis touché

    Lelo natali na sima mama baposo na poso okomonana te

    Voilà des semaines que tu ne te montres pas

    Nakoluka ba moyen nionso mais nakokite kosilisa mabanzo

    Je fais de mon mieux mais je n’arrive pas à t’oublier

    Yaka e po nalinga yo Annie e nasilisa mabanzo

    Viens parce que je t’aime Annie, que je cesse de penser à toi

    Ya koloba loba ekoki te yaka e tosala connaissance

    Il n’y a pas de quoi discourir, viens afin qu’on se fasse connaissance

     

     

    Refrain

     

    Naloba nini ? Ngai moko nabengisaki yo mpo te tokutana

    Que dois-je dire ? Je t’ai fait moi-même venir pour qu’on se rencontre

    Mongongo ya Tabu ozali koyoka butu na moyi ekoki na koconsolé yo o

    La voix de Tabu que tu entends jour et nuit suffit pour te consoler

    Maloba ya Tabu ozali koyoka na ba radio ezali kobangisa a a a

    Les paroles de Tabu que tu entends à la radio font peur

    Nayembi na nzembo pe nayembi na bapapier po te tolingana

    J’ai chanté en musique et dans les papiers pour qu’on s’aime

    Annie, Annie, Annie yeba kombo na ngai Pascal Tabu Rochereau

    Annie, Annie, Annie retiens mon nom Pascal Tabu Rochereau

    Lokol’oye pesa loboko o mwana mama mpo te toyebana

    Donne-moi ta main comme tu es venue ma chère pour qu’on se connaisse

     

     

    Naloba nini ? Ngai moko nabengisaki yo po te tokutana

    Que dois-je dire ? Je t’ai fais moi-même venir pour qu’on se rencontre

    Mongongo ya Tabu ozali koyoka butu na moyi ekoki na koconsolé yo o

    La voix de Tabu que tu entends jour et nuit suffit pour te consoler

    Maloba ya Tabu ozali koyoka na ba radio ezali kobangisa a a a

    Les paroles de Tabu que tu entends à la radio font peur

    Nayembi na nzembo pe nayembi na bapapier po te tolingana

    J’ai chanté en musique et dans les papiers pour qu’on s’aime

    Annie, Annie, Annie yeba kombo na ngai Pascal Tabu Rochereau

    Annie, Annie, Annie retiens mon nom Pascal Tabu Rochereau

    Lokol’oye pesa loboko o mwana mama mpo te toyebana

    Donne-moi la main comme tu es venue ma chère pour qu’on se connaisse

     


    0 0

     

     

     L’histoire de la chanson « Mokolo na kokufa, selon Faugus

     

    J’ai commenté le débat qui continue sur notre Site www.mbokamosika,com sur la traduction française de “Mokolo na ko kufa”, avec le guitariste Faugus Izeidi, reconnu comme le créateur de la guitare mi-silo dans la musique congolaise, et auteur de l'excellent livre “Les coulisses de la musique congolaise" paru aux Editions Paari. Faugus avait participé à la réalisation de cette chanson, une oeuvre deja passée dans l’anthologie de la musique congolaise moderne. Il m'a révélé que c'est en écoutant à distance les notes de guitare qu'il jouait avant une séance de répétition de l’orchestre Africa Fiesta National, que le chanteur Tabu Ley Rochereau, patron de l’orchestre, avait eu l'idée de produire sur ces notes une chanson qu'il avait composée sur le thème de l'amour.


    Tabu Ley, Faugus lui- même et le guitariste Guvanu, de son vrai nom Jean Paul Vangu Diaksnua, s’étaient par la suite retrouvés à la résidence de Faugus pour mettre en chantier l'oeuvre projetée de Rochereau. C'est à ce moment-là que Faugus, encore sous la hantise de la mort possible d'un proche sorti d'un cas de maladie jugé désespéré avait proposa à Rochereau d'exploiter ses partitions de guitare dans une chanson sur le thème de la réflexion sur la mort.


    Tabu Ley accepta la proposition et composa une mélodie et avec le guitariste Guvano, ils mirent au point la chanson ”Mokolo lna ko kufa”. Celle-ci fut pour la première fois jouée en Ouganda où Tabu Let et son orchestre avaient été invies. A Goma où ils avaient transité l'avion avait frôlé la catastrophe suite à un incendie à l'un des moteurs quelques minutes après le décollage.


    Cet incident inspira Tabu Ley pour composer une autre chanson sur le même thème celui de “Mokolo na ko kufa”. C'est la chanson “Adios Thethe”, dans laquelle il évoque clairement son voyage en Ouganda, les risques d'accident d'avion, la grande désolation de sa femme et de ses enfants après sa mort accidentelle toujours possible, son exhortation au courage, ...

     

    Ngimbi Kalumvueziko

     

    0 0

    TRADUCTION DE “MBUTA” DE NYBOMA ET BELLA-BELLA, PAR PEDRO

     

    Kanta Nyboma, auteur compositeur de Mbuta

     

    Osali nyonso o po nazoka na motema

    Tu as tout fait pour que j’aie une blessure au cœur
    Na ngai sûrement ezali libaku ya la vie

    Pour moi, il s’agit sûrement  d’une épreuve dans la vie

    Nazoki na motema o mwan’a mama

    Je suis vraiment blessé au cœur

    Na motema o ngo na motema o

    Au cœur, oui, au fond du cœur

     

    Bozoba nini nga nasala oo dis e

    Quelle bêtise ai-je vraiment commise, bon sang !

    Bomengo nyonso pe osi’ozwa ngo Felly

    Tu as déjà eu tout le bonheur, Felly

    Lisumu nini nga namema

    Quel péché ai-je donc commis ?

    Wana nga nalembi mama

    Là, ma chérie, je n’en peux plus

     

    Nasala nini e ngo Pépé

    Que dois-je faire, Pépé ?

    Nabenda nzoto oo ngo Amoureux

    Faut-il que je me retire, Amoureux ?

    Nalembi nalembi nga nalembi

    Je n’en peux plus, moi je ne peux plus

    Konyokolaka nga o nga mwan’a Mbuta oo

    Continuer à endurer cette torture, moi fils de Mbuta

    (2X)

     

    Paroles :

    Soki Vangu :       Nalembi e (Je suis fatigué)

    Nasiliki (Je suis fâché)

    Ah nafâché (Ah je suis fâché)

     

    Nyboma :            Masuwa e Masuwa

    Masuwa Pitschou

    Monano ya suka yang’oyo (C’est la dernière croisière)

    Canta akeyi e (Canta s’en va)

    Ye

     

    Nasala nini e ngo Pepé

    Que dois-je faire, Pepé ?

    Nabenda nzoto oo ngo Amoureux

    Faut-il que je me retire, Amoureux ?

    Nalembi nalembi nga nalembi

    Je n’en peux plus, moi je ne peux plus

    Konyokolaka nga o nga mwan’a Mbuta

    Continuer à endurer cette torture, moi fils de Mbuta

     

    Pont :

    Nasilisa pasi na nga nakolela o

    Je chercherai à assouvir ma souffrance en pleurant

    Nabebisa nzoto te po naluka

    Je ne vais pas abîmer mon corps à force de chercher

    Bambongo po nalatisa yo po nalatisa yo

    De l’argent pour pourvoir à l’extravagance de ta garde-robe

    Mama aaa

    Ma chérie

     

    Bandako nyonso okokota nazali pembeni

    Toutes les maisons que tu fréquentes, je suis tout près

    Motema pasi lokola namemi ngambo

    Ça me fait mal au cœur comme si j’ai commis un crime

    Tala elongi na ye o wan’okoyeba nga

    Regarde son visage et tu me connaîtras

    Mama aaa

    Ma chérie

     

    Nasilisa pasi na nga nakolela o

    Je chercherai à assouvir ma souffrance en pleurant

    Nabebisa nzoto te po naluka

    Je ne vais pas abîmer mon corps à force de chercher

    Bambongo po nalatisa yo po nalatisa yo

    De l’argent pour pourvoir à l’extravagance de ta garde-robe

    Mama aaa

    Ma chérie

     

    Bandako nyonso okokota nazali pembeni

    Toutes les maisons que tu fréquentes, je suis tout près

    Motema pasi lokola namemi ngambo

    Ça me fait mal au cœur comme si j’ai commis un crime

    Tala elongi na ye o wan’okoyeba nga

    Regarde son visage et tu me connaîtras

    Mama aaa

    Ma chérie

     

     

    Pepé Kallé:         Ma o ooo

    Chœur:                O mama iyeye

    Pepé Kallé:         O mama iyeye ye

    Chœur:                O mama iyeye

     

    Pepé Kallé:         Kiamwangana o mama iyeye

                                   Soki Vangu e mama iyeye

                                   Pepé Kallé oo mama iyeye

                                   Danos Canta o mama iyeye

    Mulembu oo mama iyeye

    Tonton Rickos o mama iyeye

    Bisikita o mama iyeye

    Emmany Shaba mama iyeye

    Getou Salay o mama iyeye

    Fataky o mama iyeye

    Bitschou ee mama iyeye

    Beya moke o mama iyeye

    O mama iyeye ma o

    O mama iyeye ma o

     

    Yeyeye mama o

    O mama iyeye

    Zoro Babel o mama iyeye

    Bitschou ee mama iyeye

    Dialungila o mama iyeye

    Soki Vangu o mama iyeye

    Pepé Kallé o mama iyeye

                                   Gétou Salay o mama iyeye

    Ambassy oo mama iyeye

    Kiamwangana o mama iyeye

    Kiamwangana o mama iyeye

    Veve oo mama  iyeye

    Romero mama iyeye

    Zeze Zeus o mama iyeye

    Nono oo mama iyeye

    Zoto oo mama iyeye

    Botchila o mama iyeye

                                  

                                   Ooo mama iyeye

    Omere o mama

    Soto oo mama

    Libre oo mama

    Mabanga oo mama

    Botchila o mama iyeye

    Ye yeyeye mama oo mama o

                                   ….. mama iyeye

                                   ….. mama iyeye

    Zoro Babel o mama iyeye

    Tout le monde o mama o

    Soki Vangu :       Samedi soir

    Pépé Kallé :        Tout le monde o mama o

     

    Au moins deux problèmes dans la traduction de cette chanson :

    1.        Les noms propres évidemment : Il y en a où je ne veux même pas spéculer.
    2.        La dernière strophe du pont, celle qui vient immédiatement avant les chœurs alternant avec les parties où Pépé Kallé entonne. Je ne comprends pas ce que tout cela signifie : Bandako nyonso okokota nazali pembeni/Motema pasi lokola namemi ngambo/Tala elongi na ye wan’okoyeba nga. Avec un contexte extratextuel, je crois que la traduction serait différente.

    À propos de Bella-Bella, voici deux écrits publiés en 2010 décrivant l’historique de cette formation

     

    Les trois étapes de Bella-Bella, par Scorpion, 1ère publication   le 10.10.2010

     

    Je tiens d'abord à signaler que le groupe Bella Bella a connu trois étapes dans son évolution. Il y a eu d'abord le Bella Bella aux éditions la Musette, ensuite aux éditions Vévé et enfin le Bella Bella des frères Soki aux éditions Allez-y Frères Soki bien que que vers la fin Emile Soki Dianzenza n'en faisait presque plus partie.

    En 1971, l'orchestre Bella Bella s'éclate aux éditions la Musette, les frères Soki s'en vont enregistrer chez Verckys avec Zeus, Emany Shaba Kahamba, Bissikita Pierre, Kinzunga Tonton Ricos, Dino Vangu comme guitaristes et Paul Emile Soki, Maxime Soki, Nyboma Danos Canta comme chanteurs. C'est l'époque des chansons Sofèlé, Mayanga, Jamais de la vie, Massanga, Nzungu Ya Kala, Bipalé Ya Pembeni, Bana Balela Nzala, Mobali akende Voyage, Baiser Ya Litama etc...

    Il y avait dans ce groupe les trois chanteurs Nyboma, Emile et Maxime Soki jusqu'au départ de Emile pour former son Bella Mambo chéri avec le Pay Tex, Dino Vangu, Mepe Cherry, Babalou...Donc Nyboma faisait partie de Bella Bella, il n'était pas recruté pour remplacer Emile Soki Dianzenza.

    Plutôt à la suite des va - et - vient de Emile Soki que Mulembu a été recruté pour combler la deuxième voix de Soki Dianzenza car Nyboma chantait la première voix.

    Avant le départ de Soki Vangu des écuries Vévé, Pépé Kallé a chanté aux cotés de Mulembu, Maxime Soki, Nyboma Danos, Emile ne faisant plus partie de l'orchestre Bella Bella.  Vous pouvez écouter les chansons Sola, Kimbundi, Mbuta... A cette époque, l'orchestre Bella Bella faisait partie des écuries Vévé. Verckys n'avait aucun intérêt à déstabiliser le Bella Bella. Par contre, Verckys a fait éclater le Bella Mambo du petit Emile Soki( soutenu par Franco Luambo) pour que Emile Soki Dianzenza regagne le Bella Bella d'autant plus que son départ avait destabilisé le groupe Bella Bella et de surcroît les écuries Vévé.

    Cependant, tous les musiciens n'étaient pas d'accord au retour de Emile Soki Dianzenza dans le Bella Bella. C'est pourquoi Maxime Soki, le grand frère et détenteur de l’appellation BELLA BELLA a claqué la porte des écuries Vévé pour fonder sa propre Maison d'éditions ALLEZ-Y Frères SOKI.

    Maxime est parti donc avec son ami Emany Shaba Kahamba et son petit frère Emile pour enregistrer chez Johnny Bokelo les chansons Musoso, Fely, Silako, Nzambe Mokonzi, Longola Ngai Soni. C'est bien le départ de l'orchestre Bella Bella des Frères Soki.

    Deux jours après le départ des frères Soki, les Mulembu, Nyboma, Pépé Kallé, Kinzunga, Bissikita ont enrestré la chanson de Nyboma Kamalé pour implorer le départ de Maxime Soki ( Oh Oh Oh Bolingo esilaki te na motema obombeli ngai makambo o o o, Oh Oh Oh Bolingo esilaki te na motema obendi nzooooto....). Leur groupe était baptisé Lipwa lipwa, titre d'une chanson de feu Mulembu chanté par Maxime Soki dans le Bella Bella aux éditions Vévé avant son départ.

    Il est important que les lecteurs sachent que Pépé Kallé ne faisait pas partie de Bella Bella et il ne s'agit pas non plus de Nzong Nzing. Pépé Kallé avec son fameux Empire Bakuba faisait partie des écuries Vévé. Donc Verckys l' utilisait à sa volonté tantôt dans l'orchestre Vévé ( écouter la chanson Nakomitunaka), tantôt dans le Bella Bella et dans la suite dans le Lipwa lipwa. C'est comme cela que nous retrouvons sa voix aux côtés de Maxime Soki, Nyboma et Mulembu dans la chanson MBUTA de Nyboma Danos Canta Muan' Dido. 

    Bonne lecture.

     

    SCORPION

     


     Il y a bcp de choses à dire sur Bella Bella, effectivement Bella Bella a commencé aux éditions "la musette" avec comme chanteurs principaux Emile Soki, Taghar Mulembu et Toupie; et
    comme guitaristes principaux Johnny Roger Bingana, Jean Bosco Mbayabu Wetu, Barly et petit Jean. Les premiers enregistrements ont été réalisés sans Maxime Soki qui était aux études à l'Université
    de Lubumbashi. Luta et autres ont été executés avec Toupie et Thagar sans Max. Puis les autres comme Mamie Rita avec Max qui petit à petit a voulu s'imposer comme leader vu qu'il était
    universitaire.Cela n'a pas plu à certains musiciens comme Johnny Roger;Barly,Jean Bosco qui décidèrent de faire defection et de créer le super Bella Bella qui accoucha d'une superbe chanson
    intitulée "Elimo Santu".A cette époque Bella Bella n'appartenait pas aux frères Soki, c'est lors de cette séparation que le Bella Bella qui avait comme vedette principale Emile Soki deviendra une
    affaire de famille et aura le soutien de Kiamuangana Verckys;c'est cette période que notre ami Scorpion appelle l'époque VEVE; Soki Vangu se rappelle de son viel ami Danos laissé comme reserviste
    dans Negro Succès pour les rejoindre dans Bella Bella. les guitaristes on en aura à profusion Ricos, Dino,Bisikita,Zeus,Emany Shaba et plusieurs souffleurs comme Michael, Mangenza, Sanga, Domain
    etc...


    En 1971, les frères Soki se séparent, Emile ne supportant plus la domination de son grand frère s'en va créer le Bella Mambo.Alors qu'il est remplacé dans Bella Bella par Thagar Mulembu voire par
    Pépé Kallé, Soki Dianzenza collabore avec Papy Tex et Makiona Sala comme chanteurs; Dino Vangu, Vata Mombassa et Nkura Yum comme Guitaristes. Sur intervention de plusieurs sages, les frères se
    remettront ensemble en 1973 lorque Soki Vangu s'embrouille avec son mentor Kiamuangana à propos de certains droits.


    Avec Emany Shaba, Soki Vangu abandonne le reste des musiciens pour composer avec son frère Emile. Les trois compères se feront aider dans un premier temps par Dizzy Mandjeku, Lafir Pongi
    Mananga,Mboma; le drummer Mick Wutukayani et les souffleurs Celio, Massa Visi etc...Le succès qui s'en suivra est sans appel.


    En 1975, les frères se separent à nouveau; problèmes d'éditions: Dianzenza n'accepte pas l'ingérence de son frère dans la gestion des éditions"allez y frères Soki"qui de droit lui
    appartenait parce que Max ne devait gérer que les éditions "Time"


    C'est ainsi que naitra le BELLA MAMBO RENOVE et sonnera plus tard le glas pour Bella Bella car Emany Shaba, l'indefectible ami va quitter Soki Vangu et rejoindre Tabu Ley et L'Afrisa
    International.


    Tout complément à ce commentaire est le bienvenu



    ADEI TOKO YAHDEDE 


    0 0

    Tradution de « Masumbuku » de Franco et l’OK-Jazz, par Samuel Malonga

     

    Masumbuku, Franco et l’OK Jazz

    Masumbuku est un des hits de la musique congolais de la fin des années 50. La chanson est sortie en 1958, soit deux ans avant l’indépendance du pays. Franco qui s’est déjà illustré par des compositions merveilleuses, continue à confirmer son talent de compositeur marquant ainsi sa présence continue dans le marché du disque. A la disparition de Luambo, Tabu Ley dira de cette chanson qu’elle est la plus vendue de toutes les chansons de l’OK Jazz.

    Masumbuku invite les mélomanes à la dance. L’OK Jazz est de retour avec un clin d’œil fait à Lineti.

     

    Masumbuku

     

    Lineti e Lineti na ngai na mama o o

    Lineti, ma Lineti à moi et maman

     

    Lelo na lobi e OK Jazz

    Aujourd’hui et demain l’OK Jazz

    Akoya e na bondemba ya Likomi e

    Viendra avec l’odemba de Likomi

    Boyebaka te bokobina

    Sachez que vous allez danser

    Po ya lelo OK Jazz azongi

    Pour aujourd’hui l’OK Jazz est de retour

     

    Lelo na lobi e OK Jazz

    Aujourd’hui et demain l’OK Jazz

    Akoya e na bondemba ya Likomi e

    Viendra avec l’odemba de Likomi

    Boyebaka te bokobina

    Sachez que vous allez danser

    Po ya lelo OK Jazz azongi

    Pour aujourd’hui l’OK Jazz est de retour

     

    Lelo na lobi e OK Jazz

    Aujourd’hui et demain l’OK Jazz

    Akoya e na bondemba ya Likomi e

    Viendra avec l’odemba de Likomi

    Boyebaka te bokobina

    Sachez que vous allez danser

    Po ya lelo OK Jazz azongi

    Pour aujourd’hui l’OK Jazz est de retour

     

     

    Refrain

     

    Lineti e Lineti na ngai na mama o o o o

    Lineti, ma Lineti à moi et maman

    Libongi e Libongi na ngai na mama o o o o

    Réconfort, mon réconfort à moi et maman

    Naleli e naleli chérie na ngai na Léo o o

    Je pleure, je pleure ma chérie à Léopoldville

    Masumbuku e Masumbuku kumba na nga na Coqui dis o

    Masumbuku, Masumbuku amène moi à Coquilathville mon cher

     

     

    Lineti e Lineti na ngai na mama o o o o

    Lineti, ma Lineti à moi et maman

    Libongi e Libongi na ngai na mama o o o o

    Soutien, mon soutien à moi et maman

    Naleli e naleli chérie na ngai na Léo o o

    Je pleure, je pleure ma chérie à Léopoldville

    Masumbuku e Masumbuku kumba na nga na Coqui dis o

    Masumbuku, Masumbuku amène moi à Coquilathville mon cher

     

    Lineti e Lineti na ngai na mama o o o o

    Lineti, ma Lineti à moi et maman

    Libongi e Libongi na ngai na mama o o o o

    Consolation, ma consolation à moi et maman

    Naleli e naleli chérie na ngai na Léo o o

    Je pleure, je pleure ma chérie à Léopoldville

    Masumbuku e Masumbuku kumba na nga na Coqui  dis yo

    Masumbuku, Masumbuku amène moi à Coquilathville mon cher

     

     


    0 0

    Traduction de « Mwana yoka toli », de Soki Dianzenza et Bella-Bella, par Samuel Malonga.

     

     

    Mwana yoka toli (Fils, écoute la sagesse des anciens)  Soki Dianzenza, éditions Bella-Bella, 1974.

    Émile Soki est rongé par quelques soucis. Dans ces moments difficiles où certaines en veulent à sa carrière, il se rappelle du conseil donné par sa mère. Du fond de son cœur, il sait que ce qu’il entreprend est un coup du destin. Et il ne veut laisser échapper cette chance. En bon Africain, il s’en remet aux ancêtres défunts pour son salut. Il sait que l’esprit de son père protègera la famille. L’encouragement des fanatiques est indispensable car s’il échoue, il rentrera au village.

     

     

    Nalela mama e e asambela ngai

    Je demande à maman de prier pour moi

    Tina nini Nzambe asala ngai boye nalembi

    Pourquoi Dieu m’a ainsi créé ? J’en ai assez

    Mama abotaka ngai alobaka boye :

    La mère qui m’a enfanté m’avait dit ceci :

    Mwana ndima toli nakopesa

    Fils, écoute le conseil que je te donnerai

    Motema bosembo o o na baninga

    Sois honnête envers tes amis

    Bakosalisa yo o na tango ya pasi

    Ils t’aideront dans les moments difficiles

    Muana yoka toli

    Fils, écoute la sagesse des anciens

    Ezali destin o o Nzambe aponela ngai

    C’est le destin de Dieu

    Nakoki kotika te tika ngai nameka nzoto

    Je ne peux le laisser filer, laissez-moi tenter ma chance

    Mongongo ya Soki e e mongongo ya fami

    La voix des Soki, c’est la voix de la famille

    Tika nga nameka baleki bakolanda

    Laissez-moi essayer afin que les plus jeunes me suivent

    Nazali moyembi e e ya mboka Zaïre

    Je suis chanteur originaire du Zaïre

    Tika ngai nasepelisa bakoko Bakosu?….

    Laissez-moi

    Ah! Ngai nakeyi sango o o

    Voilà comme je suis devenu célèbre

     

    Refrain

     

    O ngai nazonga mboka o o mama

    Je vais rentrer au village

    Soki nakokoka te o o o Nzambe e

    Si je ne réussis pas bon Dieu

    O o mita kufa bure o o  Mungu e

    Je vais mourir pour rien mon Dieu

    O ngai nazonga mboka o o mama

    Je vais rentrer au village

    Soki nakokoka te o o o Nzambe e

    Si je ne réussis pas bon Dieu

    O o mita kufa bure o o  Mungu e

    Je vais mourir pour rien mon Dieu

     

    O o o mama o o o  Nzambe o o o Mungu e (2x)

    O maman ô mon Dieu  ô mon Dieu

     

    Nasenga chance na bakoko Nzambe po nabika o

    Je demande la chance aux ancêtres pour mon salut mon Dieu

    Nasambela baye bakufa Nzambe po nabika o

    Je prie ceux qui sont morts mon Dieu pour mon salut

    Molimo ya Lumbu epayi ezali ekokamba bana o

    L’esprit de Lumbu protègera la famille

    Misioni Mupe na Kimbangu nionso se banzambe o

    Le protestantisme, le catholicisme et le kimbanguisme ne sont que des religions

    Etikali bino bangembo bobeta maboko

    Il ne reste plus qu’à vous badauds d’applaudir

    Nalapi lelo Bella-Bella suki pembe o o bandeko

    Je jure aujourd’hui sur Bella-Bella mes amis que j’en serai fan pour toujours

    Nakozonga mboka a a  - Suki pembe o o bandeko

    Je rentrerai au village

    Soki nakokoka te o o

    Si je réussis pas

    O o nakokufa bure o o

    Je mourai pour rien

    Nakozonga mboka a a 

    Je rentrerai au village

    O o Emany Shaba o o

    Ô Emany Shaba

    Kiki Ndongala a a

    Kiki Ndongala

    Nakozonga mboka o o

    Je rentrerai au village

    Simba suki mama

    Touche tes cheveux

    Nasenga chance na bakoko Nzambe po nabika o

    Je demande la chance aux ancêtres pour mon salut mon Dieu

    Nasambela baye bakufa Nzambe po nabika o

    Je prie ceux qui sont morts mon Dieu pour mon salut

    Molimo ya Lumbu epayi ezali ekokamba bana o

    L’esprit de Lumbu protègera la famille

    Misioni Mupe na Kimbangu nionso se banzambe o

    Protestantisme, catholicisme et kimbanguisme sont des religions

    Etikali bino bangembo bobeta maboko

    Il ne reste plus qu’à vous badauds d’applaudir

    Nalapi lelo Bella-Bella suki pembe o o bandeko

    Je jure aujourd’hui sur Bella-Bella mes amis que j’en serai fan pour toujours

     

    Suki pembe o o bandeko

    Pour toujours les amis

     

     


    0 0

    TRADUCTION DE « MOKILI  YA NZAMBE », DE NICO ET L’AFRICAN FIESTA SUKISA, PAR PEDRO

    MOKILI  YA NZAMBE- CE MONDE DE DIEU

     

     

    Mokili oyo ya Nzambe*

    Ce monde de Dieu !

    Mokili ya Nzambe tango nyonso

    En tout temps dans ce monde de Dieu

    Pasi ya mokili esilaka te

    On n’en vient jamais à bout des peines

    Awa na nse tozali na mpasi

    Ici-bas, nous avons vraiment du mal

     

    Na mokili oyo ya Nzambe

    Dans ce monde de Dieu

    Olata malamu balobi yo moyibi

    Si vous portez de beaux habits, on vous traite de voleur

    Ozala patron balobi yo oyibaka

    Si vous êtes patron, « vous détournez sans doute des fonds »

    Tosala boni etumbu ya mokili

    Que faire? C’est la malédiction du monde

     

    Mokili oyo ya Nzambe

    Ce monde de Dieu !

    Okabela bato bakomona yo mabe

    Si vous donnez aux gens, on y voit du mal

    Opimela bato bakomona yo mabe

    Si vous ne donnez rien à personne, on y voit du mal

    Tosala boni etumbu ya mokili

    Que faire? C’est la malédiction du monde

     

    Na mokili oyo ya Nzambe

    Dans ce monde de Dieu

    Ozala na mbongo kaka motungisi i

    Si vous avez de l’argent, on ne fait que vous embêter

    Ozanga mbongo nde baseki yo

    Si vous n’avez pas d’argent, on se moque de vous

    Tosala boni nse oyo ya makambo

    Que faire? C’est une terre pleine de contradictions

     

    Na mokili oyo ya Nzambe

    Dans ce monde de Dieu

    Moto nyonso alingi nde azala patron

    Toute personne ne veut qu’être patron

    Moto na moto na chance na ye

    Tout un chacun a son propre destin

    Tosala boni toyaki mboka etumba

    Que faire? Nous sommes venus dans un lieu de luttes

     

    (Reprise des deux dernières strophes)

    (Reprise de la dernière strophe)

     

    *Le premier vers « Mokili oyo ya Nzambe » peut aussi être traduit par une phrase complète : Ce monde est à Dieu / Ce monde est de Dieu / Ce monde appartient à Dieu. Mais, compte tenu de l’esprit de la chanson, je ne crois pas que l’auteur ait voulu attribuer à Dieu les contradictions qu’il souligne. Voilà pourquoi j’ai évité de considérer cette ligne de pensée.


    0 0

    .

    Traduction de « Ebale ya Congo », de Kallé et l’Arican-Jazz, D'après « Les coulisses de la musique congolaise », de Faugus Izeidi

     

    « Le Fleuve Congo n’est pas une frontière, il n’est qu’une voie de communication ». Telle est le message que Kallé, et Jean Serges Essous ont voulu exprimer à travers cette chanson réalisée  en 1967 au sein de l’African -Team.

    En effet, en dépit des frontières imposées par les colonisateurs, le Fleuve Congo n’a jamais constitué une frontière pour les « Teke et Humbu » de la RDC et de la République du Congo, qui continuent à le traverser et à se fréquenter sans se soucier des formalités douanières.

    La traduction du texte de la chanson "Ebale ya Congo" a été effectuée par les éditions Paari à travers le livre intitulé « Les coulisses de la musique congolaise » de Faugus Izeidi.

    Une fois de plus, nous remercions notre aîné Faugus Izeidi pour nous avoir offert, il y a quelques années, par le biais de Michel Kinzonzi, un exemplaire dédicacé de ce livre riche en enseignements.

    Messager

     

    .

     


older | 1 | .... | 33 | 34 | (Page 35) | 36 | 37 | .... | 56 | newer